Garande analyse les performances de Zobo, Mvoue, Rogel et Nougmou

Publié le 21 January 2021 à 16:30 par Victor G

Après la victoire du TFC face à Niort en Coupe de France (1-0), Patrice Garande s’est présenté devant les médias pour répondre aux questions lors de l’habituelle conférence de presse d’après-match. Il a pu notamment revenir sur les premières minutes de jeu cette saison de certains joueurs de l’effectif.

Sur la première de Zobo et Mvoue
"Je ne les ai pas découverts. Le petit Mvoue, on voit bien que c’est un garçon pétri de talent, qui sent le football. Après, c’est son premier match depuis je ne sais pas combien de temps. Il lui manque du rythme, c’est normal. Mais c’était important qu’il sente aussi l’odeur du vestiaire, l'atmosphère d’un match, qu’il se sente aussi intégré dans le groupe. Pour l’instant, il est dans le vestiaire, mais seulement lors des entraînements. Je lui avais dit qu’il jouerait 30 minutes. J’espère qu’il a déjà pris beaucoup de plaisir, et puis ça va aussi l’aider pour sa future reprise. Malheureusement avec ce qu’on vit, il n’y a pas de compétition en réserve donc le pauvre, il a juste les oppositions qu’on met en place à l’entraînement. Même si avec le sérieux des joueurs elles sont de bonnes factures et de bonne intensité, ça ne remplace pas la compétition.
Zobo lui, se bat sur tous les ballons, il ne lâche rien. Il est comme ça à l'entraînement, il a une superbe mentalité. Il fait partie de ces joueurs qui ne jouent pas, mais qui ont un bon état d’esprit pour tout le groupe et qui font aussi en sorte qu’on ait des résultats. Une des clés de la réussite future, si on doit en avoir une, passera inévitablement par le fait que les joueurs vont rester avec cet état d'esprit là. Aujourd’hui, ils ont montré qu’on pouvait compter sur eux."

Sur la performance de Rogel
"Lui non plus je ne l’ai pas découvert. Vous savez, dans ma causerie d’avant-match, je leur ai dit que ce qui m’importait le plus, c’était de conserver notre âme, notre identité. Que sur le terrain, même s’il n’y a pas les mêmes joueurs, ce soit la même équipe. Si quelqu’un passe et voit le match, il doit savoir que c’est le TFC qui joue. J’ai dit aux joueurs qu’ils ne passaient pas un examen, ils n’ont pas besoin de ce match pour me prouver des choses. Rogel a lui aussi un comportement exceptionnel, mais je connaissais déjà ses qualités. Ce qu’il m’a montré aujourd’hui, c’est que si j’ai besoin, je peux compter sur lui, et je sais qu’il donnera tout sur le terrain. Je connais les qualités de mes joueurs, pour l’instant, il y a personne qui a montré des signes de faiblesse dans l’investissement. Plutôt que de marquer des points, je dirais que personne n’en a perdu. Tous ceux qui n’étaient pas dans le groupe étaient dans le vestiaire entre potes. Tout le monde est là, tout le monde est content d’avoir gagné le match, tout le monde s’encourage avant le match. Ce sont des éléments très importants et très significatifs de ce qu’il se passe au TFC en ce moment."

Sur les dernières prestations de Nathan Ngoumou
"C’est un garçon qui a beaucoup de qualités, mais qui a juste un problème de régularité dans les performances. C’est plus un problème psychologique, ou de mental. C’est un garçon qui veut bien faire, qui est un passionné de foot, qui s’entraîne toujours très bien. Mais même à l’entraînement, dès fois, il est en dessous de son niveau, et d’autre fois, il est très au-dessus. C’est un garçon qui stresse beaucoup, il faut le rassurer. Quand il est en confiance, il est capable de faire des différences. Aujourd’hui, il a fait un très bon match. Il avait déjà montré ça quand je l’avais fait entrer à Nancy la première fois. Il a beaucoup de qualité de jeu vers l’avant, de percussion, il va très vite avec et sans ballon. Les matchs comme celui de ce soir peuvent l’aider, il voit qu’il est capable de faire des performances."

Nos derniers articles