Enfin en Ligue 2 !

Publié le 28 juin 2020 à 14:00 par Emmanuel Davila

Qui aurait imaginé, au soir de la 28ème journée, que le TFC se battrait encore pour son maintien fin juin ? La LFP a achevé pour de bon ce feuilleton ce vendredi, et le club, en renonçant à déposer un nouveau recours, s’est résolu à la fatalité d’une descente. On pouvait juger légitime le combat juridique mené jusque-là. Mais dans une période rendue incertaine tant par la crise sanitaire que par le changement d’actionnaire, cet ultime espoir de maintien aura finalement surtout retardé la préparation de la saison à venir.

L’annonce officielle de la venue de Patrice Garande sur le banc toulousain, le jour de la reprise, avait déjà un goût de Ligue 2. Et si Olivier Sadran a de nouveau déploré la décision de la Ligue dans les médias, cet abandon de la voie juridique révèle aussi la prise de pouvoir progressive de Damien Comolli en interne.

LE NOUVEAU PROJET S'AMORCE DÉJÀ 

Lors des dix derniers jours, le club a davantage communiqué que lors de tout l’exercice précédent : signatures de premiers contrats professionnels, comptes rendus médicaux, hommage à d’anciens joueurs… Certes, les bons communicants ne font pas toujours de bons dirigeants, loin s’en faut. Mais ce virage témoigne déjà d’une volonté de proximité avec les supporters et d’un désir de s’investir dans le club - deux choses qui ont cruellement manqué ces dix dernières années.

Pour la nouvelle direction et pour le projet de reconstruction totale qu’elle prépare, partir de la Ligue 2 était peut-être le plus sage. Le travail de « reconquête » à venir, pour reprendre un mot employé par le club lui-même, se fera plus aisément dans la peau d’un favori à la montée que dans celle d’un fébrile prétendant au maintien. Le Tèf connaît trop bien les écueils de ce statut. Les premiers pas de RedBird rendent un semblant d’espoir aux supporters. Il leur reste maintenant à se montrer à la hauteur de l’attente qu’ils suscitent.

Nos derniers articles