Edito : Mais où va-t-on ?

Publié le 11 novembre 2012 à 21:44 par LesViolets

Je trouve la sanction à l'égard de quatre des cinq Bleuets (je mets le cas M'Vila à part) tout simplement honteuse. Honteuse, car injuste. Il ne s'agit pas de cautionner l'écart des joueurs concernés, mais quand on voit que ceux-ci payent plus cher que le caprice déplacé de gamins beaucoup plus immatures en Afrique du Sud, ça m'écœure. Surtout pour Wissam, notre petit protégé, apprécié de tous ses coéquipiers et qui a su s'accrocher, se montrer reconnaissant envers son club (en témoigne son geste envers Alain Casanova après son but face à Evian TG)... Alors, Wissam, opte pour la sélection tunisienne. Fonce ! Eux méritent de profiter de ton talent et de ton esprit.

Et puis, priver de jeunes pousses talentueuses du football français (pourtant mal en point) de plus d'un an de toute sélection est aussi disproportionné. Leur infliger des travaux d'intérêt général, comme par exemple sensibiliser des jeunes de quartier au respect d'autrui, n'aurait-il pas été plus adapté ? On aurait aussi pu imaginer une pénalité financière ; même si les salaires sont déjà conséquents, pour des jeunes l'argent a plus de valeur que des vétérans internationaux qui comptent une dizaine d'années au plus haut niveau. La FFF a voulu frapper un grand coup, elle a réussi à faire preuve d'une grande stupidité.

Mais l'incompétence de la fédé n'est pas la seule responsable. Quand on voit Elie Baup dénoncer un ''problème d'éducation'' alors que celui-ci a récemment été mis en examen pour "escroquerie aux allocations chômage", je me dis que quelque chose ne tourne pas rond.

Et que penser de René Girard qui se croit malin de déclarer avec sérieux : "Il faut les envoyer à la mine", le jour même où il s'est vu infliger un match ferme pour avoir adressé un doigt d'honneur à son homologue de Schalke 04 en Ligue des Champions ? La stupidité ne connaît décidément pas la hiérarchie...

Allez, dernier exemple : Pierre Ménès, pourtant un des ambassadeurs de l'image du foot national, qui twitte, à l'issue de la virée nocturne "Pour moi, ça vaut un an de suspension de matches internationaux" avant de réagir aux décisions fédérales en pleurnichant : "Sanction grotesque pour les Espoirs"... Comme dirait un ami, "maintenant, même les c**s changent d'avis".

Bref, le bateau Bleu prend l'eau de toute part. Et ce sont des p'tits jeunos qui tentent d'écoper qui en payent le prix fort. Cette année, le père Noël et ses lutins sont à côté de la plaque. En même temps, qui sème l'incompétence récolte... rien du tout, malheureusement, car rien ne semble changer.

Alors, où va-t-on ? Dans le mur, je le crains...

Sylvain Thomas, rédacteur sur AllezTFC.Com

Nos derniers articles