Droits TV en Ligue 1 : C'est aussi la crise, Canal+ ne veut plus payer

Publié le 28 mars 2020 à 11:43 par JB

La saison dernière, le TFC a touché 23 millions d’euros de droits télé, soit 63% des recettes du club sans prendre en compte les transferts. Autant dire que cette manne financière est primordiale pour la survie du foot à Toulouse, et plus globalement pour toute la Ligue 1. Mais une crise vient de naître. En effet, Canal+ ne paiera pas les 110 millions d’euros dus à la Ligue début avril suite à l’arrêt du championnat. “Cette suspension de paiement s'inscrit dans un contexte où la crise sanitaire affecte durement la quasi-totalité des activités de notre groupe. Nos activités de télévision payante en France sont fortement impactées par la fermeture d'une part importante de nos canaux de vente et par l'affaiblissement de l'attractivité de nos offres Sport” explique Maxime Saada, le président de la chaîne cryptée à L’Équipe.

Que peut-il se passer dans les prochaines semaines ? Voici les différents scénarios décrits par le quotidien sportif.

> Si le championnat ne reprend pas, Canal+ et beIN Sports ne paieront par les 280 derniers millions d’euros qu’ils devaient à la Ligue cette saison. Potentiellement, cela représente entre 5 et 20 millions d’euros de perte par club.

> Si le championnat reprend, Canal+ et beIN Sports seront attentifs au calendrier proposé et pourraient négocier une baisse de facture. En effet, les 10 dernières journées devront se jouer en un temps record, peu favorable pour les télévisions. La Ligue réfléchirait à regrouper les matchs en multiplex (exemple le samedi, 3 matchs à 19h sur Canal, puis les 7 suivants à 21h sur beIN).

> Mediapro, qui aura une majorité de matchs de Ligue 1 et Ligue 2 la saison prochaine, doit normalement commencer à payer fin juillet et début août. Mais avec le coronavirus et le possible décalage de calendrier, le projet de la chaîne espagnole sera probablement retardé.

Nos derniers articles