Dossevi : "Nous sommes perfectibles et on va continuer de bosser"

Publié le 12 juillet 2019 à 15:30 par JB

À l’occasion de TFC - Béziers (0-0), premier amical de l’été, Matthieu Dossevi s’est arrêté en conférence de presse. Interview.

Matthieu, un match nul logique ?
Oui, je pense que c’est équitable. On a essayé de mettre du rythme, d’avoir la main sur ce match. Mais on avait une équipe assez jeune de notre côté et on a manqué d’automatismes et de liant pour être encore plus dominateurs. Malgré tout, il y a eu de bonnes choses. On continue la préparation et on essaye d’appliquer ce que l’on travaille depuis la reprise. Il y a encore du déchet technique, mais les matchs amicaux permettent de gommer ça. Nous sommes perfectibles et on va continuer de bosser.

Le TFC a inscrit un penalty, mais qui a été refusé, car Adil Taoui a stoppé sa course d’élan. L’arbitre lui a même infligé un jaune et a donné coup franc pour Béziers…
Je ne connais pas la règle précisement sur penalty… Ce n’est pas grave. Ça nous sert de leçon, Adil Taoui est un jeune joueur. Je savais qu’il ne fallait pas s’arrêter.

Quel est ton état d’esprit à l’aube de cette nouvelle saison ?
J’essaye de faire une bonne préparation et d’avoir plus de responsabilités. Actuellement, je suis le plus vieux du groupe avec Mauro Goicoechea. Je suis capitaine temporairement. C’est à moi de montrer l’exemple. Je me sens bien, j’essaye d’éviter les blessures pour attaquer le championnat du mieux possible. J’aimerais être un peu plus décisif.

Tu es beaucoup rentré à l’intérieur du jeu durant la rencontre. Est-ce une consigne d’Alain Casanova ?
"William Vainqueur était absent, alors qu’il doit normalement créer du liant entre la défense et l’attaque. Sur ce match, on a aligné un jeune qui a un peu plus de mal à prendre des responsabilités dans ce domaine (Tounkara, ndlr). C’est pour ça que j’essayais de rentrer à l’intérieur pour offrir des possibilités dans le coeur du jeu. Je joue au feeling entre mon côté et l’axe.

Nos derniers articles