Dijon 2-1 TFC : Vivement la fin du bal

Publié le 08 mars 2020 à 00:00 par JB

Le TFC vient d’enchaîner un 18ème match consécutif sans victoire en perdant à Dijon, 2-1. Chaque semaine, c’est la même rengaine. Toulouse ne parvient pas à ouvrir le score. Après une alerte dès la première minute, Baptiste Reynet a finalement attendu la 40ème pour aller chercher le ballon dans ses filets. Une “performance” qui s’accompagnera d’un autre fait marquant. Quentin Boisgard égalisa dans la foulée et permit au Tèf d’inscrire son premier but dans le jeu en 2020. Le Pitchoun a, une nouvelle fois, été le meilleur toulousain sur la pelouse.

Peu avant l’heure de jeu, Gradel manqua la balle du 2-1 à quelques centimètres des buts. Blessé physiquement et touché dans son ego, l’Ivoirien n’a été que l’ombre de lui-même, au même titre que Wesley Saïd. Dans la foulée, Aguerd offrira les trois points à son équipe. Le DFCO n’était pourtant pas un foudre de guerre. Mais contre ce TFC 2019/2020, tout est à peu près facile.

En conférence de presse d’après-match, Zanko aura beau souligné “le combat” et le manque d’efficacité de son équipe, Runarsson a finalement passé une soirée plutôt paisible. En janvier, Sadran avait fustigé Kombouaré et ses nombreux changements tactiques. Zanko était passé en 4-4-2 la semaine passée, pour finalement retrouver son 4-3-3 inoffensif au possible à Gaston-Gérard. En terme de stabilité, on a vu mieux. Comme si le coach toulousain voulait absolument forcer le destin avec les mêmes recettes qui ne fonctionnent pas depuis des semaines.

Entre la nervosité affichée en début de match, la faiblesse technique et l’accumulation de revers, vivement que cette saison se termine. Et aujourd’hui, Zanko et ses hommes n’ont qu’un seul objectif : éviter un jeu de massacre, sportif et extra-sportif, d’ici le mois de mai. Viendra ensuite le temps de la restructuration avec des idées, des hommes neufs et un nouveau challenge en Ligue 2.

Nos derniers articles