Diakité, Dejaegere, Genreau, Healey, Ratao, Montanier va devoir faire des choix

Publié le 15 septembre 2021 à 12:00 par JB

Mathématiquement, tout va bien pour le TFC avec 17 points en 7 journées et une place de leader. Mais le match nul au Havre, son contenu, la prestation de certains et le retour d’autres vont pousser Philippe Montanier à faire des choix, d’autant que Toulouse va enchaîner trois matchs en 10 jours (Grenoble, Dunkerque, Caen).

Bafo, à relancer

Jusqu’ici, la défense tient bien et les soucis de la saison dernière semblent bien loin. Si Desler et Sylla sont indiscutables ; ils n’ont de toute façon pas de concurrence ; l’entraîneur toulousain va devoir être habile en défense centrale. Anthony Rouault est à créditer d’un excellent début de championnat, mais ses deux bourdes au stade Océane ont fait ressurgir de vieux démons. Rasmus Nicolaisen a rappelé un certain Sébastien Dewaest, capable du bon, comme du moins bon. Bafodé Diakité, lui, en a terminé avec sa blessure aux ischios et a rejoué avec la réserve où il a été très bon. Il faudra lui redonner sa chance à un moment donné. L’idée d’une charnière 100% centre de formation avec Rouault a de quoi séduire. Mais difficile d’imaginer Nicolaisen, le plus expérimenté et recruté pour un demi-million d’euros, sur le banc. Une autre solution existe, repasser à trois derrière, mais cela impliquerait soit la sortie d’un des trois milieux soit un passage à deux attaquants.

Bibiche en méforme ?

Entre un VDB au sommet et un Spierings qui monte en puissance, Brecht Dejaegere est en retrait. Rien que sur le match au Havre, il n’a touché que 59 ballons, contre 90 pour Van den Boomen et 109 pour Spierings. Son taux de passes réussies est également inférieur. Le Belge reste néanmoins un élément clé avec son brassard. Il faudra néanmoins éventuellement réfléchir à son rôle, son positionnement et savoir le faire souffler au bon moment. Les rentrées de Denis Genreau donnent envie et on se dit que l’Australien se rapproche petit à petit d’une première titularisation.

Le retour de Rhys, l’arrivée de Ratao

Toulouse marque beaucoup (14 buts, deuxième meilleure attaque derrière Auxerre), mais ses joueurs offensifs sont sur courant alternatif. Ngoumou et Begraoui sont passés à côté lundi. Healey n’a plus marqué depuis la deuxième journée. Onaiwu a mis cinq matchs pour flamber. Montanier va-t-il remettre le Japonais à gauche ? L’Anglais, de retour de suspension face au GF38, sera-t-il titulaire ? Quid de Rafael Ratao, légèrement blessé et qui a coûté 1,2 million d’euros, qu’il faudra bien lancer ? Les choix sont nombreux, l’effectif est riche, un équilibre existe déjà, mais des corrections sont forcément attendues.

Nos derniers articles