De Pentecôte à Jean, en passant par Roman, les graves blessures du TFC

Publié le 22 mars 2019 à 17:32 par JB

La nouvelle est tombée ce jeudi : Corentin Jean s'est donné une rupture des ligaments croisés et sera absent pendant 6 à 8 mois. C'est la blessure la plus grave cette saison au TFC, avec la déchirure au tendon d'un orteil d'Ibrahim Sangaré.

En 2017, Steven Fortes était arrivé à Toulouse avec la même blessure que Jean, mais contractée son dans son ancien club, au Havre. Entre 2013 et 2015, le plus malchanceux a été Mihai Roman qui a enchaîné une rupture du tendon d'Achille, puis une double fracture tibia-péroné.

En 2010, Xavier Pentecôte, sur le point de devenir titulaire pour succéder à André-Pierre Gignac, se donne, lui aussi, une rupture des ligaments croisés lors d'un derby de la Garonne. Il sera transféré à Nice l'été suivant.

Enfin, en 2009, une malédiction avait touché les gardiens du TFC : rupture des ligaments croisés pour Yohann Pelé, fracture de la cheville droite pour Olivier Blondel et fracture du cinquième métatarse pour Marc Vidal. Alain Casanova avait dû aligner Anthony Loustallot (17 ans) sur une rencontre.

Nos derniers articles