Coronavirus : le mercato d'été impacté ?

Publié le 26 mars 2020 à 19:30 par Enzo Portal

Sans surprise, le monde du football n'est pas épargné par le Coronavirus qui sévit aux quatre coins du globe. Preuve en est, la quasi-totalité des compétitions a été suspendue jusqu’à nouvel ordre sans même savoir si elles pourront reprendre dans un futur proche. Face à cette période d’inactivité, les conséquences économiques pour les clubs de football pourraient être dramatiques. Ainsi, comme le révèle RMC Sport : "Les pertes seraient évaluées à plusieurs milliards d’euros si la saison sportive ne reprenait pas, les clubs perdent de l’argent tous les jours et certains en viennent à s’inquiéter de possibles faillites." A titre d'exemple, le FC Barcelone perd environ 5 millions d'euros par jour.

De plus, la pandémie impacte directement la valeur monétaire des joueurs. En effet, qui prendra le risque d'investir sur un footballeur en manque de réathlétisation, impacté tant physiquement que psychologiquement par cette crise ?
Il n'est donc pas impossible d'assister à un mercato estival au ralenti, sans dépenses faramineuses et c'est peut-être aussi l'occasion de voir émerger un nouveau système de transfert privilégiant les échanges de joueurs pour palier à ce déficit économique.
Une chose est sûre, cette crise touchera autant les gros que les petits clubs.

Autre conséquence majeure de cette pandémie, la durée du mercato pourrait être impactée. En effet, si le championnat venait à reprendre avec quelques semaines de retard, celui-ci serait ainsi temporellement décalé. Comme le déclare Christophe Hutteau, agent de joueurs et co-responsable de la commission médias de l'union des agents sportifs français dans La Provence : "Prévu mi-juin, le mercato serait décalé et durerait peut-être un mois. L’ensemble des acteurs du foot sera intelligent, il en va de la survie des clubs."

Par ailleurs, le Coronavirus pourrait perturber la politique économique de certains clubs tournés vers le trading de joueurs comme l'AS Monaco ou encore le LOSC. Ainsi, le vice-président monégasque Oleg Petrov s'est exprimé dans La Croix à ce sujet : "Le coronavirus ne nous aide pas dans notre démarche de vente […] Vu la situation internationale, un club sera moins enclin à payer la somme que nous souhaitons."

Au TFC, de multiples joueurs attendent de partir (Sangaré, Gradel, éventuellement Reynet, Diakité, Koné, Dossevi, Saïd, Koulouris, Rogel en cas de descente). Pour le premier cité, courtisé en Angleterre, la Premier League se montrera peut-être moins dépensière que d’habitude...

Enfin, un ultime problème se pose dans le cas où le championnat s'achèverait au-delà du 30 juin, date limite des contrats des joueurs dont le bail expire cette année. Interrogé par l'agence SID, Johan-Michel Menke, avocat spécialiste en droit du travail des footballeurs en Allemagne, a déclaré ceci : "Les joueurs pourraient, en droit, être déjà partis." Ainsi, certains d'entre eux pourraient s'engager ailleurs au 1er juillet sans même terminer la saison avec leurs clubs respectifs. Force est de constater que les problèmes ne font que commencer dans le monde du football.

Nos derniers articles