Comolli surpris par le maintien de Bordeaux en L1, Montanier inquiet par le mercato

Publié le 17 juillet 2021 à 00:15 par JB

On s’attendait à une semaine particulièrement mouvementée dans le sens des arrivées au TFC. Finalement, aucun nouveau joueur n’a signé à pile une semaine du début du championnat. Même s’il s’en était défendu face aux supporters et aux journalistes, Damien Comolli a bel et bien attendu le dénouement des dossiers bordelais et angevins. Montanier a confirmé cette information : “Oui, c’est un peu ça. Je voulais aussi prendre mon temps pour voir les jeunes. Maintenant, on va pouvoir affiner le recrutement.” Loin des micros et des réseaux sociaux, le président toulousain croyait dur comme fer à la montée administrative du TFC et ne cache pas son étonnement devant la décision de la DNCG de ne pas confirmer la descente de Bordeaux, qui n’était que temporaire le temps de laisser Gérard Lopez peaufiner son dossier de rachat.

Mais Comolli joue à un jeu dangereux. Son équipe s’est affaiblie, c’est mathématique. Moreira, Dewaest, Machado, Koné et Bayo sont partis et n’ont pas été remplacés. Sylla et Leya Iseka sont indésirables, Sidibé pas encore au niveau, Serber encore tendre. Fin juin, lors de la conférence de presse de rentrée, le boss toulousain avait indiqué avoir fait 5 offres. Force est de constater que trois semaines plus tard, aucune n’a abouti. Une des dernières en date serait la demande en prêt d’Ismaël Boura, sans succès pour le moment.

Philippe Montanier aura donc effectué un stage de préparation et quatre matchs amicaux sans pouvoir compter sur la moindre recrue, en jonglant avec quelques blessures (Healey, puis Gabrielsen et enfin Dejaegere), et en devant donner du temps de jeu à des joueurs sur le départ (Amian, Sylla, Adli, voire Antiste). Il se dit que l’ancien entraîneur lensois est particulièrement inquiet - voire agacé - de la situation. Les “on est prêt” et “on s’occupe du mercato” de Comolli ne passent plus.

Et chez les supporters, alors ? Si certains se veulent optimistes - il est vrai que le championnat n’a pas commencé et l’an dernier, le Tèf a aussi mis du temps à recruter et a sorti une belle saison -, beaucoup sont particulièrement critiques face à la situation et au mutisme du club. Pour couronner le tout, le TFC doit faire face à des problèmes techniques sur les abonnements, sa billetterie en ligne et a dû décaler la livraison des nouveaux maillots. Décidément, quand rien ne va…

Nos derniers articles