Comolli, Montanier, supporters, tout le monde fait bloc contre la décision de la LFP

Publié le 18 janvier 2022 à 13:59 par JB

La LFP a décidé de retirer un point avec sursis au TFC suite à des insultes racistes proférées à l’encontre de Lionel Mpasi, le gardien ruthénois, en fin d’année 2021 lors du match face à Rodez (1-1). Du côté du club, on évoque une décision “disproportionnée et injuste” et l’on précise qu’un appel est envisagé. À titre de comparaison, en 2019, Prince Gouano avait été victime de cris de singe lors du match Dijon - Amiens. L’auteur des faits avait été sanctionné d’une interdiction de stade, mais le DFCO s’était aussi vu infliger un retrait d’un point avec sursis. Plus récemment, Troyes a vu son joueur Hyun-jun Suk être victime de propos racistes au cours d’une rencontre à huis clos au Vélodrome face à l’OM. Les Phocéens ont été sanctionnés de 10 000 euros d’amende.

Dans une interview pour La Dépêche du Midi, Damien Comolli a livré sa première réaction : "J'ai plusieurs sentiments qui me viennent à l'esprit... Je suis abasourdi et choqué par cette décision injuste et disproportionnée. Ce n'est absolument pas équitable et je trouve que la commission de discipline est prise à son propre jeu, à ses propres incohérences dans les arrêts et les décisions qu’elle rend et sa jurisprudence. Si on revient un peu en arrière, tout ce que l'on a fait depuis ce moment-là... (...) Le président de la commission de la discipline l'a même reconnu hier (mercredi 12 janvier, NDLR). Il a reconnu notre professionnalisme, la relation que l'on a avec la police, la justice et les supporters n'est pas commune en France. (...) On nous sanctionne alors que ce n'est pas quelqu'un qui appartient à la communauté du TFC. Ce n'est ni un abonné, ni un supporter. J'ai dit à la commission de discipline et je me suis excusé de parler aussi crûment : "C'est un mec qui passait par là, qui a décidé d'acheter un billet pour venir et foutre le bordel. C'est un incident dramatique pour l'histoire du club qui a duré 10 secondes." Et tout ça est notifié dans le rapport, mais malgré ça on nous sanctionne. (...) Des supporters malintentionnés pourraient venir dans le stade de manière cynique, insulter un joueur adverse et cela nous fera perdre un point. Et la deuxième chose, c'est qu'on se dit qu'on pousse les clubs à nier les faits. Ça ne nous a jamais effleurés l'esprit mais si vous voulez vous protéger, vous pouvez nier."

Selon un récent sondage réalisé sur LesViolets.Com, près de 9 supporters sur 10 estiment que la Ligue s’est montrée particulièrement sévère avec le TFC. Un sentiment également partagé par Philippe Montanier : “Le président s’est bien exprimé et je suis solidaire. Moi, je suis l’adversaire du TFC, j’envoie un de mes supporters à Toulouse et c’est réglé. C’est incompréhensible. C’est faciliter les supporters adverses à venir chez nous et à nous faire sauter le point. C’est incroyable, incroyable… Mais bon, le président a parlé, et moi, mon boulot, c’est de préparer l’équipe. On a cette épée au-dessus de la tête qui peut dépendre de l’intervention d’un individu, de qui que ce soit. Pour moi, ce n’est pas la bonne méthode pour lutter contre le racisme, même si je ne suis pas compétant dans ce domaine. Mais je ne suis pas con non plus, et là, je pense qu’on nous prend pour des cons quand même.

sondage
2662 votes
Trouvez-vous la sanction de la LFP sévère envers le TFC ?
Oui
87.7%
2335 voix
Non
12.3%
327 voix

Nos derniers articles