Comolli : "Les recrues ont des cours obligatoires de français deux à trois fois par semaine"

Publié le 09 October 2020 à 16:00 par JB

Deiver Machado, Branco Van den Boomen, Stijn Spierings ou encore Rhys Healey ont tous un point commun : ils viennent d’arriver à Toulouse et ne parlent pas encore (bien) le Français. Dans une interview pour 20 Minutes, Damien Comolli, le président du Tèf, s’est montré rassurant à ce propos : "Les recrues ont des cours obligatoires de Français deux à trois fois par semaine. Spierings a signé hier [lundi] et dès l’après-midi, il a pris une leçon de français. On en a discuté avec le coach [Patrice Garande] ce matin, on sent qu’il y a quelque chose qui se passe dans l’équipe, que l’état d’esprit est bon. Ça vit, ça rigole. Il y a des joueurs comme Moreira, Gabrielsen ou encore Brecht [Dejaegere, milieu belge recruté cet été], qui parle plus de langues que j’ai de doigts sur ma main… Ils sont le trait d’union entre les anciens, les nouveaux, les jeunes… Notre premier critère de sélection, au-delà des qualités physiques, techniques, tactiques, ça a été les qualités humaines, l’état d’esprit, la maturité dans la vie et dans le jeu, la capacité d’intégration et le souci du collectif.

Nos derniers articles