Ces joueurs qu'on ne veut plus voir et ceux qui mériteraient d'avoir du temps de jeu

Publié le 26 février 2020 à 14:50 par JB

Samedi soir, à Lille, Denis Zanko a sorti une composition de départ “made in Antoine Kombouaré”, certes dictée par les différentes blessures et suspensions. Après cette énième défaite, certains joueurs ont grillé leur dernier joker.

Ces joueurs qu’on ne veut plus voir

En arrivant, Nicolas Isimat-Mirin jouissait d’une bonne réputation acquise au début de la décennie à Valenciennes. Il n’est plus que l’ombre de lui-même et repartira à l’issue de son prêt en mai. Sa saison est manquée et il ne retrouvera pas son niveau au TFC. Next. La même analyse peut être faite pour William Vainqueur. En interne, et depuis plusieurs mois, certains de ses coéquipiers critiquent son manque d’investissement et son “jemenfoutisme”. Ça tombe bien, il sera suspendu pour le déplacement à Dijon la semaine prochaine.

Agustin Rogel, lui, fait plus de peine qu’autre chose. Il n’a pas démérité contre Nice sous quelques huées et à Lille. Mais force est de constater qu’il n’a pas le niveau et qu’il partira ailleurs l’été prochain. Enfin, comment ne pas citer Aaron Leya Iseka ? Il se bat, ses larmes après son penalty manqué prouvent qu’il est touché. Mais, aujourd’hui, la marche pour être titulaire en Ligue 1 est encore trop grande. Denis, arrête de t’entêter avec lui…

Ils sont sur le fil du rasoir

Certains supporters et observateurs auraient mis Wesley Saïd dans la première catégorie. Lors de sa sortie médiatique, Max-Alain Gradel visait clairement l’ancien dijonnais. On attend de lui des coups d’éclat et de la régularité. Il n’apporte rien de tout ça. Mais à 8 millions d’euros, on se dit aussi qu’on peut lui offrir une nouvelle chance, peut-être en tant que second attaquant.

Matthieu Dossevi semble de moins en moins s’investir et ses performances s’en ressentent. Il se rapproche de la sortie. Issiaga Sylla, lui, se bat, ne se cache pas, mais ne progresse pas. Et si on essayait Mathieu Goncalves ?

On aimerait les revoir

Le Pitchoun cité ci-dessus a été formé au poste de latéral gauche. Pour l’instant, on ne l’a vu qu’en défense centrale. Avant de le laisser éventuellement partir, pourquoi ne pas le tester à la place du Guinéen ? Le club avait pourtant misé gros sur lui en le faisant passer professionnel très jeune. Amine Adli, excellent lors de son entrée à Marseille, mériterait vraiment d’avoir plus de temps de jeu. Adil Taoui et Janis Antiste ont prouvé qu’ils étaient capables de dynamiser l’attaque en fin de match.

Chez les plus expérimentés, Quentin Boisgard et Jean-Victor Makengo sont, certes, sur courant alternatif. Pourtant, sont-ils vraiment plus mauvais que Dossevi, Saïd ou encore Vainqueur qui, eux, jouent à chaque fois ?

Enfin, il faudra un jour analyser la saison d’Efthymios Koulouris, qui a démarré tambours battant, avant d’être mis au placard par Kombouaré. Le Grec a perdu confiance, s’épuise seul devant quand il joue et n’a plus marqué depuis le 5 octobre contre Bordeaux (1-3). Et si la solution était de le titulariser avec Saïd derrière lui ?

Nos derniers articles