Ce qu'il faut retenir de TFC - Rodez et TFC - Red Star

Publié le 07 juillet 2018 à 14:30 par Lucas

La fin de ce vendredi était belle en Aveyron, après la qualification de nos Bleus, les Toulousains débutaient leur saison sur la superbe pelouse ruthénoise avec ces deux premières oppositions amicales de 40 minutes chacune contre le Rodez Aveyron Football et le Red Star, tout juste promu en Ligue 2.

Deux défaites pour commencer

Les Toulousains affrontaient le RAF pour la première de ces deux rencontres. Malgré la possession du ballon, les Violets n’ont pas su trouver la faille et ont buté sur une arrière-garde aveyronnaise bien en place et un Desmas impérial sur sa ligne. Ce sont finalement les Ruthénois qui puniront le TFC avec une très belle frappe enveloppée de Pierre Ruffaut qui finira sa course dans la lucarne de Baptiste Reynet impuissant pour le coup.

Face au Red Star, deuxième opposition et deuxième défaite sur le même score, une mauvaise relance Toulousaine permet à Baradji de dribbler le second gardien Toulousain du soir, Marc Vidal, et d’ouvrir le score. Les Toulousains plus entreprenant dans ce deuxième acte ne seront toutefois pas récompensés.
Après ces 2 premiers matchs, Coach Casanova a pu se rendre compte que le projet TFC était un gros chantier et qu'il faudra du temps pour le régler.

Le 4-2-3-1, la méthode Casanova ?

Alain Casanova a aligné dans les deux oppositions un schéma tactique en 4-2-3-1. Ce plan de jeu semblait nouveau pour les joueurs toulousains qui montraient par moment un manque de repères et d’automatismes en phase offensive et notamment dans les 30 derniers mètres où les attaquants du soir, la recrue Iseka, puis Andy Delort ont eu du mal à être trouvés. En revanche, ce schéma permet d’assurer solidité et assise défensive, ce que l'on a pu voir lors de la deuxième opposition avec la solide paire Bostock-Sangare alignée à la récupération.

La première pour les nouvelles recrues

Ils étaient trois à disputer leurs premières minutes de jeu sous les couleurs du TFC samedi à Rodez. Baptiste Reynet, le remplaçant d’Alban Lafont, aligné dès le premier match, n’a pas été beaucoup sollicité durant les 40 minutes de jeu et ne peut rien sur le but ruthénois. On l’a beaucoup entendu communiquer avec sa défense et a su se montrer rassurant sur les quelques interventions qu’il a eu à faire.
Leya Iseka a été lui aussi de suite lancé dans le grand bain par Alain Casanova dès le premier match avec un positionnement à la pointe du 4-2-3-1. Très remuant et multipliant les appels en profondeur ou en appui, il a néanmoins eu du mal à se créer des situations dangereuses et s’est heurté à une solide défense aveyronnaise.
Quant à John Bostock, il a été la recrue la plus en vue de cette première sortie toulousaine. Aux côtés de Sangare, le Trinidadien s’est vite imposé dans le cœur du jeu en se montrant agressif en phase défensive et a montré toute son adresse et son sens du jeu en délivrant quelques bonnes passes à destination des attaquants.
L'homme en forme du moment reste Max Alain Gradel. Présent physiquement sur les duels, il continue sur la même dynamique que la fin de saison dernière.

Les Pitchouns avec les pros

Comme chaque année, plusieurs Pitchouns du centre de formation réalisent la préparation estivale avec l’équipe professionnelle. Hier à Rodez, plusieurs jeunes ont eu du temps de jeu dans les deux oppositions. C’était le cas de Moussa Diarra titulaire au poste de latéral gauche en l’absence de Moubandje en vacances après la Coupe du Monde et de Driss Khalid positionné au poste d’ailier droit. Tous deux ont su se mettre en évidence avec quelques situations à mettre à leur actif.

On a pu aussi voir dans le deuxième match Clément Bedos accompagné de Christopher Jullien en défense centrale : intéressant par sa sérénité, son placement et sa capacité à relancer proprement. Le prometteur Hakim El Mokeddem était lui aligné au poste d’ailier droit, très remuant durant la partie il a subi de nombreuses fautes. Sur l’autre côté de l’attaque, nous avons pu apprécier la qualité de vitesse de Derick Osei Yaw.

S’il est toujours fâcheux de perdre, surtout deux rencontres dans la même soirée, la préparation physique ne fait que démarrer. Gageons qu’Alain Casanova puisse rapidement insuffler un esprit de compétiteur à ses hommes pour remporter les prochains matchs amicaux et gagner en confiance.

Nos derniers articles