Ce qu'il faut retenir de l'interview d'Olivier Sadran à La Dépêche

Publié le 15 décembre 2019 à 10:00 par JB

Après TFC - Reims (0-1), Olivier Sadran n’a voulu s’exprimer que dans La Dépêche du Midi. Les propos du président ont été diffusés ce dimanche dans le quotidien. Voici ce qu’il faut retenir.

> Suite aux échauffourées, Sadran invite “ceux qui ont de l’aigreur et/ou du mal-vécu” à ne plus venir au Stadium. Il pointe aussi la mauvaise sécurité au sein du stade.

> Pour cela, dès lundi, le TFC proposera de rembourser les abonnés qui ne veulent plus venir sur la deuxième partie de saison.

> Olivier Sadran a prononcé les mots de “tous coupables”, allant de la direction à la cellule de recrutement, en passant par les joueurs. "Je m'interroge sur ma direction qui n'est pas bonne."

> Les joueurs ont des attitudes “qui ne correspondent pas à des comportements de professionnels.

> Antoine Kombouaré reste l’entraîneur du TFC. La question de son départ est jugée “idiote” par Sadran.

> “On reste persuadés que l’on va réussir à se maintenir” a-t-il répété.

> Sadran a-t-il envie de vendre le club ? “Ce Tèf, je le porte financièrement et je continuerai jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’à ce que quelqu’un en soit capable. Je l’aime, et je suis navré ce soir.

Nos derniers articles