Casanova : "Notre début de match est catastrophique"

Publié le 05 octobre 2019 à 23:46 par JB

Après TFC - Bordeaux (1-3), voici la conférence de presse d’Alain Casanova en intégralité.

Alain, quelle est votre première réaction ?
Le scénario nous fait très mal. Encaisser ce but après moins de deux minutes, ça change énormément nos intentions. On voulait faire un très gros début de rencontre en jouant assez verticalement et directement et en leur mettant une très grosse pression. Ce but donne de la confiance à Bordeaux et nous, nous replonge dans nos débuts de matchs difficiles. Ensuite, on a laissé beaucoup d’espaces qui ont permis aux Bordelais de développer leur jeu. On a senti une équipe avec beaucoup de maîtrise et de qualité collective. Sur la première période, ils sont supérieurs. En seconde mi-temps, on revient avec Yaya Sanogo pour sauter plus vite leur ligne de pression, être plus direct dans le jeu et être sur les seconds ballons. Malheureusement, quand on commençait à être intéressant, on encaisse ce troisième but qui ruine tous les derniers espoirs. Même revenir à 3-1, ce n’est pas suffisant. J’ai senti une équipe très déséquilibrée de par sa volonté de revenir au score. Mais on a laissé trop d’espaces et nous n’avons pas été assez compact face à un Bordeaux qui a réalisé un très bon match.

Comment expliquer ce mauvais début de match ? Est-ce à cause de l’hommage ?
Non, ce n’est pas l’hommage. Je regrette cette défaite pour le derby. Je suis malheureux pour le club et les supporters. On a manqué d’engagement dans certaines situations. Sur le plan tactique, on a été en difficulté. On a vu une forme d’impuissance en courant derrière le ballon.

Le TFC encaisse quasi systématiquement le premier but dans un match. Peut-on parler de syndrome ?
Je ne sais pas… Sur cette première action, on tarde à réagir sur une situation de jeu qu’on connaissait vraiment bien de leur part. On n’a pas su la gérer. C’est anormal de prendre un but aussi tôt dans un match qu’on voulait absolument gagner, car c’est un derby, car il y avait l’hommage à Brice Taton et qu’on était chez nous. Notre début de match est catastrophique.

De Préville vous a fait mal…
Pas seulement lui ! Ils ont un jeu qui est bien léché. Ils ont des centraux avec une grande maîtrise. Les deux joueurs sur les côtés vous obligent à ouvrir. Quand vous ouvrez, il y a 4 joueurs à l’intérieur avec leurs deux numéro 6, De Préville et leur Coréen. C’était difficile pour nos centraux, ils ne savaient pas toujours s’il fallait aller les presser, au risque de se faire prendre et de laisser Bordeaux créer des décalages. Le début de match nous fait perdre un peu de confiance et d’intensité.

Est-ce que ça commence à être difficile dans les têtes cette série négative de 5 matchs sans victoire ?
Je ne sais pas… Il y a des matchs plus durs à accepter. Il s’agit de vite redresser la situation. On a des difficultés, le calendrier n’est pas facile et il faut prendre des points. Notre mentalité doit être encore meilleure. On doit être plus fort défensivement, athlétiquement, plus fort dans le combat, dans les duels et dans notre jeu.

Nos derniers articles