Casanova : "Les joueurs ont fait le match qu'il fallait pour gagner"

Publié le 10 mars 2019 à 18:01 par JB

Après le succès contre Guingamp (1-0), voici l’intégralité de la conférence de presse d’Alain Casanova.

Alain, quelle est votre première réaction ?
Alain Casanova : “La victoire est logique. C’est la victoire d’un groupe de 23 joueurs. Cette semaine, ils se sont pris en charge, ils ont assumé, se sont resserrés, en acceptant certaines critiques et en mettant beaucoup de détermination dans le travail. Après l’ouverture du score, on a la chance de se retrouver en supériorité numérique. Ce n’est jamais facile quand vous êtes en déficit de victoire et de confiance chez vous. Mais on a bien su l’assumer, on a pris notre temps, sans concéder pratiquement la moindre occasion. On aurait dû faire le break pour se rendre la fin de match plus facile. Mais je félicite les joueurs pour leur état d’esprit.

Comment expliquez-vous ce réveil ?
On devrait être dos au mur lors de tous les matchs. Parfois, il faut être plus exigeant avec soi-même et, en même temps, retrouver de la confiance. Cette saison, on a eu des moments de relâchement, et parfois on a manqué de confiance. Là, j’ai retrouvé une équipe très déterminée, très sereine dans le jeu. Par séquences, on a retrouvé ce qu’on parvenait à réaliser en début de saison en mettant beaucoup de verticalité, en passant par les côtés, on se créant beaucoup d’occasion, en étant très réactif à la perte du ballon. Les joueurs ont fait le match qu’il fallait pour prendre les trois points. L'équipe a fait son mea-culpa. Mais rien n’est fait. Dès demain, il faudra encore de l’humilité, du travail, de la remise en question.

Un mot sur Ibrahim Sangaré, qui a livré son meilleur match depuis son retour de blessure ?
Il a tellement apporté en début de saison et son niveau est tel, qu’on en attend énormément. On a une grande exigence avec lui. Il a été blessé pratiquement quatre mois. On dit qu’il faut le double pour retrouver son niveau. Ibra a eu des moments de moins bonne qualité que son début de saison, mais il revient peu à peu. Aujourd’hui, son début de match a été moyen, car il a perdu ses deux premiers ballons. Ensuite, il nous a apporté beaucoup d’équilibre, de justesse dans le jeu et a été performant à la récupération du ballon avec Kalidou Sidibé. Comme le reste de l’équipe, il a fait un grand match.

Pourquoi avoir mis Baptiste Reynet sur le banc ?
Baptiste Reynet est, pour moi, un des meilleurs gardiens français avec qui je voulais absolument travailler. Son début de saison a été très bon. Malheureusement, aujourd’hui, il paye notre manque de réalisme défensif. On encaissait trop de buts et il fallait faire quelque chose. Ce n’est qu’une remise en question match après match. Ce n’est pas pour l’écarter. Au contraire, c’est pour lui permettre de bien se remettre en selle techniquement, tactiquement et mentalement. Il doit bien récupérer psychologiquement, d’autant qu’il sortait d’une saison difficile avec beaucoup de buts encaissés à Dijon. Je sais qu’il va revenir très fort. Humainement, c’est quelqu’un de très bien et sportivement, il a envie de montrer que le club a bien fait de le recruter.

Mauro Goicoechea sera-t-il titulaire lors du prochain match à Nice, vendredi soir ?
Bien sûr que c’est possible. Je sais que ce changement n’est pas anodin. Ce n’est pas de gaieté de coeur que j’ai fait ce choix. J’ai été gardien, je sais que c’est une grosse remise en question. En mon âme et conscience, j’ai pensé qu’il fallait provoquer quelque chose après une grosse débâcle à Lyon. Baptiste Reynet n’était pas plus fautif que les autres sur ce match, mais il fallait faire quelque chose qui remobilise tout le monde et s’appuyer sur un gardien qui n’avait pas de traumatisme mental puisqu’il ne jouait pas.

Pensez-vous que Goicoechea puisse être performant dans la durée, chose qu’il n’avait pas pu faire en 2015 ?
Je n’étais pas là quand Mauro est arrivé au club. Depuis mon retour, j’ai trouvé un gardien avec beaucoup de qualités et une excellente mentalité. Sur les différents matchs qu’il a disputés, il a montré qu’il avait le niveau de Ligue 1. Il a beaucoup de sérénité, et c’est ce dont on a besoin. Rien n’est acquis, tout sera remis en question lors de la reprise de l’entraînement après-demain.

Nos derniers articles