Cafaro licencié, la procureur étonnée

Publié le 15 juin 2017 à 13:40 par LesViolets

Mardi, le jugement de l'affaire Odsonne Edouard n'a pas permis d'y voir plus clair. L'attaquant prêté par le PSG affirme que c'est Mathieu Cafaro qui a tiré avec une réplique d'un fusil à pompe sur un passant. Cafaro, lui, explique qu'il a essayé de tirer, mais contre un mur pour tester l'objet, loin du lieu des faits, avant de prendre le métro. Qui dit la vérité ? Qui ment ?

La procureur de Toulouse, qui ne doute pas de la responsabilité de l'attaquant, a requis contre Edouard quatre mois de prison, qui pourront être assortis du sursis, ainsi que 6 000 € d'amende et la confiscation de ses armes (pistolet à billes et une réplique d'un fusil à pompe). La décision sera rendue le 4 juillet.

Mais cette même procureur s'est également étonné du choix du TFC de licencier Mathieu Cafaro : "avant même votre audition par la police !" a-t-elle lancé, comme le relate La Dépêche du Midi.

La direction du Tèf est-elle allée trop vite avec le milieu offensif de 20 ans ? "Aujourd'hui, je n'ai pas de situation, je n'ai plus de club" a expliqué Cafaro devant la justice. À l’heure actuelle, il a été entendu en tant que simple témoin. Aucune charge n’a été retenue contre lui. "Ce que M. Cafaro souhaite est simplement de tourner la page et de passer à autre chose" a conclu son avocat sur RMC.

Nos derniers articles