Caen - TFC : En 4-3-3 ou 4-4-2 ? Debève va devoir trancher !

Publié le 10 avril 2018 à 00:00 par JB

Jusqu’à ce match contre Dijon (0-1), Michaël Debève avait toujours utilisé un 4-3-3 en début de rencontre, et s’était autorisé à passer à 5 défenseurs et 2 attaquants en fin de match. Face au DFCO, l’entraîneur toulousain a innové en proposant un 4-4-2 en seconde période. Il s’explique dans La Dépêche du Midi : "L’idée était d’évoluer le plus haut possible, avec trois vrais offensifs. Andy (Delort) décalé sur l’aile droite, c’était pour mettre à profit sa qualité de centre. En seconde période, on est passé à deux pointes avec Andy qui tournait autour de Yaya (Sanogo). Pour avoir un pouvoir offensif supplémentaire."

Force est de constater que ce nouveau schéma tactique n’a pas fonctionné, au même titre que certains choix : Steven Fortes n’a pas franchement rassuré, Alexis Blin ne s’est pas mis au niveau de Yannick Cahuzac et Somalia n’a pas fait mieux que Giannelli Imbula.

Dans ces conditions, quel sera le onze de départ samedi à Caen ? Faut-il persévérer avec cette équipe ? Imbula doit-il revenir dans l’équipe ? Sangaré a-t-il besoin de souffler ? Les Moubandje, Jullien, Durmaz, Toivonen, voire Bodiger et Boisgard, remis de sa blessure, vont-ils avoir leur chance ? Toujours dans La Dépêche, Debève a lâché un premier indice sur son attaque : "Sanogo, Delort, Gradel, ça manque logiquement de complémentarité. Maintenant, ce sont les joueurs qui ont les meilleures stats depuis le début de la saison. Il faut insister avec ces trois-là."

C'est bien un des problèmes majeurs du TFC cette saison : à la 33ème journée, aucune équipe-type ne se détache et aucun secteur de jeu ne rassure.

Nos derniers articles