Bordeaux - TFC : La Garonne, au cœur de la bataille

Publié le 04 novembre 2012 à 01:27 par LesViolets

Ce dimanche, pour le compte de la 11ème journée, les Toulousains se déplacent chez leur voisin Bordelais. Le derby s'annonce haut en couleur. Pour autant, les Toulousains, actuellement deuxième de Ligue 1 et qui peuvent revenir sur le PSG en cas de victoire, confirmeront-ils le départ en boulet de canon ?

« Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne ». Phrase toute faite certes, mais attelage correct. Oui, cette saison tout particulièrement, la bataille garonnaise s'annonce chaude. Entre des Girondins défaits à une seule reprise cette saison, et des Pitchouns qui ne cessent d'impressionner à chaque sortie, le duel promet d'être serré. Pour commencer, au risque de se répéter une semaine sur deux, les hommes d'Alain Casanova sont monstrueux à l'extérieur cette année. Les pensionnaires du Stade Chaban-Delmas, quant à eux, sont invaincus à domicile depuis la reprise .Cependant, ils peinent. Beaucoup même. Avec seulement 6 points engrangés chez eux (dont 3 nuls), Francis Gillot et son équipe n'ont pas encore trouvé leur rythme de croisière. « Affligeant », selon leur entraîneur, mercredi en Coupe de la Ligue face à Montpellier (défaite 1-0), la bande à Plasil voudra forcement se rattraper. De son côté, le Téfécé perdait lui aussi mardi face au LOSC (1 à 0). Pire encore, Yago se faisait expulser après une vilaine faute. Un fait qui pourrait bouleverser les plans du coach toulousain.

La défense, trouver la combinaison adéquate


Zebina, une nouvelle fois forfait, Yago expulsé, qui jouera avec Abdennour en charnière centrale ? Les Violets pourraient titulariser un latéral dans l'axe, ce qui devrait permettre à Ninkov de grapiller du temps de jeu. Quid d'Aurier ou de M'Bengue en défense centrale ? Le premier nommé a fini dans cette position lors du match contre Lille. Il a d'ailleurs été convaincant.

Autre solution, faire redescendre Etienne Capoue, un poste qu'il connaît bien. En effet, l'intéressé est rodé dans cette position, son entraîneur l'ayant déjà utilisé à maintes reprises les saisons passées. Cependant, serait-il judicieux de se passer d'un tel joueur au milieu de terrain ? Surtout quand on sait qu'en face, il y aura Ludovic Obraniak, un élément décisif.

Quoi qu’il en soit, si les Violets s’appuient sur leurs vertus habituelles, ils pourraient revenir les poches pleines de ce voyage en terre voisine. Allez les Pitchouns, à vous de jouer !

Nos derniers articles