logo lesviolets.com
croix occitane
En vidéo : Au coeur du vestiaire après TFC - Rodez, la déception des joueurs, le discours de Philippe Montanier
Au Stadium ou ailleurs, le racisme n'a pas sa place !

Après les propos tenus hier dans la tribune Brice-Taton, la rédaction du site LesViolets.Com tenait à adresser un message clair...

Lundi soir, plus que deux points, c'est une partie de son identité qu'a perdu le TFC en cédant à la bassesse des insultes à caractère raciste. Les propos tenus par cet individu sont abjects, et n'ont pas à être tenus, encore moins pour du football.

"Espèce de sale singe". La honte absolue. Hier soir, à l'issue de la rencontre contre Rodez, un individu se réclamant être un supporter de notre club a vociféré ce message au pied du virage Brice-Taton à Lionel Mpasi, le gardien du RAF. Devant la gravité des propos tenus, la rédaction du site LesViolets.Com se devait de réagir, pour appeler à faire bloc tous ensemble contre ce racisme devenu monnaie courante dans notre société, et qui n'a rien à faire dans un stade, encore moins dans le nôtre.

Toulouse est une ville profondément humaniste, bercée par l'héritage de Jean-Jaurès, pas un de ces nouveaux foyers de haine exacerbée. Nous nous refusons à nous soumettre à cette idée. Depuis des années maintenant, le TFC prône des valeurs à l'exact opposé de ces propos, et il serait absolument injustifié d'associer l'ensemble des vrais passionnés du club à un seul individu. 

Cette année, le virage Brice a été souvent la cible des critiques, comme rarement cela avait été le cas par le passé. Jets de projectiles et insultes sont devenues presque courants dans une partie du stade qui porte pourtant le nom d'une victime de la folie des supporters. Ce n'est pas notre vrai visage et nous le savons tous, soyons capables de le prouver en endiguant ce fléau une fois pour toutes.

Pendant trop de mois, nous avons été privés de notre Stadium à cause de la pandémie. Aujourd'hui que nous pouvons retourner au stade, le football ne doit pas devenir un prétexte pour se muer en un déversoir de haine. L'effet euphorisant de la foule ne nous protégera plus. C'est terminé.

Aujourd'hui, nous apportons tout notre soutien à Lionel Mpasi, et soutenons le Toulouse Football Club dans sa quête pour que cet individu réponde de ses actes.