ASNL 1-3 TFC : Un éclair dans le brouillard de Nancy

Publié le 01 December 2020 à 22:30 par Cédric Polizzi

Les Violets ont remporté ce mardi un second match consécutif ô combien important dans la course au Top 5. Après la rencontre face à Niort, Patrice Garande avait déclaré à la presse "J’aime les victoires dans la douleur". Et une fois de plus, l’entraîneur Toulousain a été servi ce soir. Tout n’a pas été parfait, loin de là, mais cette équipe en a dans le ventre, et personne ne s’en plaindra.

La défense toujours fébrile

Si les coéquipiers de Janis Antiste ont remporté ce match, nous, supporters, avons longtemps cru connaître le scénario à l’avance. Un scénario que l’on a vu et revu : un mardi soir à 19h, une purge, et 0 point sous le sapin. On y a pourtant cru, mais non. Dès la deuxième minute de jeu, la défense a fait passer quelques sueurs froides aux supporters présents devant leur télé. Sur un coup de pied arrêté, encore une fois, Biron profite des déplacements hasardeux de Dupé et Machado pour, grand bien nous fasse, rater sa tête aux six mètres. Des situations similaires qui se répètent match après match. Cette passivité, cette fébrilité s’est ressentie tout au long de la première mi-temps, jusqu’au but du même Mickaël Biron, qui avant de frapper à 20 mètres, a eu le temps de se servir son café. À l’approche du mercato hivernal, nul doute que ça va se creuser la tête pour régler ces errements qui pourraient coûter cher dans les matchs couperets.

Healey enchaîne, Adli se régale

Qui aurait deviné, il y a une semaine, que Rhys Healey serait l’homme de la situation ? Un but pour nous délivrer face à Niort. Une autre réalisation à l’image d’un vrai n°9 ce soir, en plus d’un penalty provoqué pour la réalisation de Spierings. Ce n’est pas le joueur le plus en vue, mais il n’empêche qu’une fois encore, il est là notre "Jamie Vardy", n’en déplaise à ses détracteurs. Mais comment boucler cet édito sans parler de l’éclair d’Amine Adli ? Cette ogive envoyée sous la barre de Valette et la communion qui s’en suit derrière, symbolisent à elles seules l’état d’esprit de ce groupe, et restera certainement, comme l’une des images de cette saison pour les Violets. Le Tèf intègre enfin le Top 5 de la Ligue 2, et devra terminer cette semaine de la meilleure des façons avec la réception de Guingamp ce samedi, à 19h, au Stadium.

Nos derniers articles