Arribagé : "Pas là pour faire des selfies avec Ibra"

Publié le 07 novembre 2015 à 11:33 par LesViolets

Avant le déplacement au Parc des Princes pour affronter le TFC ce samedi (17h00, sur Canal+), découvrez l'interview de Dominique Arribagé, donnée en conférence de presse, sur LesViolets.Com.

Dominique, comment abordez-vous ce choc des extrêmes...
Dominique Arribagé : "On a un maillot à défendre. On se doit de faire un bon match, et je suis sûr qu'on le fera. Psychologiquement, on va pouvoir se tester sur cette rencontre car on sait que ça va être dur et qu'on va subir la pression. Dans notre situation, ce match pourrait être le point de départ d'une révolte. Il faudra une grosse solidarité pour faire face à cette équipe parisienne."

Pensez-vous pouvoir faire un résultat à Paris ?
"On sait que nos chances sont très faibles. Mais si on a l'occasion de faire un bon résultat, il faudra tout faire pour saisir cette opportunité. On ne doit pas arriver en victime et passer à côté. C'est un super match à jouer, dans un super cadre face à des super-joueurs. Mes gars devront être psychologiquement présents et concentrés. Je n'ai pas envie d'aller à Paris pour faire du tourisme et des selfies avec Ibra et Thiago Silva. Le danger serait de se dire que c'est normal qu'on perde et qu'on soit content de jouer contre des stars."

Sentez-vous le désamour des supporters avec vos résultats ?
"Les responsables, ce sont ni les joueurs, ni le président, ni l'entraîneur, mais l'ensemble ! On est tous dans le même bateau. Depuis l'année dernière, on traverse des moments difficiles, mais c'est aussi ça la vie d'un club qui se construit. Après la grosse alerte de la saison dernière, on espérait une meilleure saison. Franchement, ça aurait pu basculer du bon côté si on regarde nos premiers matchs... Aujourd'hui, on est dans la difficulté, on doit travailler pour s'en sortir collectivement."

Face à Montpellier, le Stadium a enregistré sa pire affluence depuis 1997 (8 883 spectateurs)...
"C'est logique... Les résultats font qu'on ne crée pas d'engouement autour du TFC. C'est à nous, sur le terrain, d'inverser la tendance pour ramener du monde dans le stade."

Avant de prendre ta retraite de joueur, tu avais gagné au Parc des Princes en 2007 grâce à un doublé d'Elmander (1-2). T'en souviens-tu ?
"Je me souviens surtout que ce n'était pas le même PSG (rire). Paris ne gagnera pas tous ses matchs. L'exploit est toujours réalisable. Un nul serait un exploit, bien sûr. Bordeaux a fait 2-2 au Parc des Princes, c'est l'exemple à suivre pour nous."

Nos derniers articles