Animation offensive, la première de Genreau, la blessure de Ratão, voici la conférence de presse de Montanier après TFC - Grenoble (4-1)

Publié le 20 septembre 2021 à 23:30 par Cédric Polizzi

Après la large victoire des Toulousains, Philippe Montanier s'est rendu à la traditionnelle conférence de presse. La réaction de ses joueurs après Le Havre, le but encaissé, l'animation offensive, la titularisation de Genreau et la blessure de Ratão, le coach des Violets a répondu à tout. 

Le but encaissé contre Grenoble 

"On a concédé très peu d’occasions dans le match et c’est rageant quand on mène 4-0 de ne pas garder sa cage inviolée. La perfection n’existe pas et cela montre qu’il faut encore et toujours faire attention. On a eu beaucoup de situations pour marquer, c’est une grosse satisfaction oui. Maintenant, il faut garder notre rigueur défensive, notre discipline, tout en étant prolifique devant. C’est ce sur quoi on avait mis l’accent cette semaine en rêvant du Havre, car on était tous mécontents et je trouve que les joueurs ont bien réagi."

La première titularisation de Denis Genreau

"Denis à chaque fois qu’il entrait en jeu, il était bon, et il fallait trouver le bon moment pour le faire démarrer, mais il travaille tellement bien que je le sentais prêt à démarrer le match. C’était le bon moment et il a confirmé toutes les qualités qu’il nous montrait auparavant. Une bonne technique, dans le sens du jeu, c’est un joueur de foot qui sait bien se placer et combiner avec ses partenaires donc je ne suis pas surpris."

A propos de l'animation offensive

"Quand je jouais contre Toulouse à l’époque de Marcico, c’était une équipe qui offensivement était solide, et il faut que l’on retrouve cet ADN là. On a eu un super accueil de la part de nos supporters, donc on s’est dit qu’il fallait qu’on rende ça à nos supporters et c’est important de faire du spectacle au Stadium pour qu’ils passent une bonne soirée. On était satisfait de notre début de saison, mais on restait sur notre faim à propos de l’animation offensive qui était parfois clinique, parfois moins. Aujourd’hui ça a très bien fonctionné. A chaque match sa vérité et on verra sur les prochains matchs, mais c’est encourageant."

La blessure de Ratão

"Je ne sais pas on va voir. Il y a une petite gêne au péroné, alors ce n’est pas méchant, mais il ne peut pas être à 100% et on voit bien qu’à l’entraînement il est gêné. Et sur ces matchs-là, si on n'est pas à 100%, c’est difficile de faire une rencontre de qualité."

Nos derniers articles