Ancien : interview de Richard Heubert

Publié le 16 avril 2016 à 12:11 par LesViolets

Richard Heubert, préparateur physique du TFC de 2004 à 2006, nous a fait l'honneur de répondre à nos questions.

Quel a été ton parcours au Téfécé ? Pendant quelle période ?
Richard Heubert : J'ai travaillé au TFC de 2004 à 2006. L'entraîneur était Erick Mombaerts et Alain Casanova son adjoint. Au passage, Dominique Arribagé était joueur.

Comment es-tu arrivé au TFC ?
Sur CV. J'avais envoyé des CV dans tous les clubs. J'avais zéro expérience en D1. J'étais dans ma thèse à cette époque. Je me suis dit pourquoi pas… Mon CV a plu à Erick Momberts. J'ai fait un entretien. On était plusieurs sur la liste. Au final il m'a pris.

Des joueurs qui t'ont particulièrement marqué ? Avec lesquels tu étais plus proche ? Pantxi était déjà là ?
Oui « Le Pantch » bien sûr ! Dominique Arribagé, Nicolas Dieuze… Enfin, beaucoup de joueurs étaient très bien. Douchez...

Un mot sur l'ambiance de travail et le niveau des joueurs ?
L'ambiance de travail était très bonne. On construisait le club marche par marche. Des choses se mettaient en place avec les kinés et les coachs. On peut dire que l'ambiance était assez familiale. Le niveau des joueurs était pas mal mais on aurait pu mieux faire. L'ensemble du groupe était jeune, avec peu d'expérience et encadré par quelques anciens comme Arribagé, Revault ou Moreira.

Une déception ? La fin de l'aventure ? (Elie Baup ?)
Déception ma première année. A 8 journées de la fin, on est 6ème. On perd nos 8 derniers matchs, pour x raisons. On aurait pu faire mieux et on finit 13ème. A la fin, on me dit : « Baup va te rencontrer pour l'année prochaine ». Au final non, il vient avec son staff, ce qui est normal… Oui, c'est dur de quitter un club qu'on aime ! Et une ville qu'on aime ! Moi, je remercie Erick Mombaerts et Alain Casanova de m'avoir donné ma chance ainsi que le club.

Justement, la ville de Toulouse, tu connaissais avant d'arriver ? En as tu gardé de bons souvenirs ?
Toulouse, non je ne connaissais pas. De Normandie c'est un peu loin. Toulouse, et je le dis partout, est la meilleure ville en France. Je le pense vraiment !

Suis tu le Téf aujourd'hui ? Que penses-tu des événements des derniers mois ? Le départ de Casa, la réussite puis l'échec d'Arribagé, le renouveau avec Dupraz... As tu conservé des contacts ?
Oui, je suis le TFC bien sur ! Casa, je lui ai téléphoné quand il a décidé de partir. Il a toujours voulu le bien de ce club. Il s'est dit en partant : « peut-être qu'un déclic s'est passé avec Domi, c'est bien pour le club ». Après, pour Domi ça s'est un peu moins bien passé. Dommage, car c'est vraiment un bon mec. Le football est parfois cruel. Je ne peux pas juger de la situation car pour connaître les vraies raisons il faut être dans le club pour savoir ce qu'il se passe. J'ai voulu téléphoner à Domi pour lui apporter du soutien mais je ne l'ai pas fait. Habitant en Tunisie, avec mes occupations, j'ai oublié, je m'en veux… Le TFC n'a pas eu de chance, au vu des matchs, il ne mérite pas cette place.

Justement, et toi aujourd'hui, ton travail, ta vie personnelle ?
Je suis toujours préparateur physique. Après le TFC, j'ai fait le Quatar, la Tunisie, Dubai, le Soudan… J'ai gagné 2 fois la coupe d'Afrique des clubs, perdu une finale, gagné une coupe de Tunisie, un championnat de Tunisie, gagné une coupe à Dubaï. Ca fait 8 ans que je suis basé en Tunisie... où j'ai rencontré ma femme ! Nous avons 2 petits garçons. Actuellement, je prépare un projet de complexe sportif de loisirs en Tunisie.

Pour finir, connais tu le site LesViolets.Com et as tu un scoop à lui dévoiler ou une histoire de vestiaire à ton époque au Téf ?
Oui, je connais le site. Une histoire de vestiaire ? En parlant « du Pantch », il a connu sa femme au TFC. Elle faisait un stage et c'était une bonne amie a moi. J'ai fait en sorte qu'ils se rencontrent. Le destin a fait la suite ! « Pantch » est super, j'espère qu'il est toujours avec elle ! [rires]

Un pronostic pour Lorient TFC ainsi que sur le maintien ?
A Lorient, joue un joueur que j'ai eu en Tunisie : Ndong. Pour le TFC, on espère évidemment la victoire ! Mais Lorient est une bonne équipe. Le maintien ? Il ne faut rien lâcher jusqu'à la dernière journée. Il reste 5 journées, 15 points, tout est possible, d'autant que le TFC est sur une bonne dynamique...

Toute la rédaction du site LesViolets.com remercie Richard pour sa participation, avec un brin de nostalgie nous l'avons deviné.

Nos derniers articles