logo lesviolets.com
croix occitane
TFC - Bastia sélectionné par beIN SPORTS pour une diffusion le samedi après-midi
Analyse : Raterait-on quelque chose avec Andrew Jung ?

Avec une seule recrue à 9 jours de la reprise du championnat de Ligue 2 BKT, le temps presse pour le TFC...

Avec une seule recrue à 9 jours de la reprise du championnat de Ligue 2 BKT, le temps presse pour le TFC qui, devrait comme la saison dernière accumuler du retard puisque les éventuelles recrues n'auront participé à aucun match de préparation.

Depuis quelques mois, le nom d'Andrew Jung, meilleur buteur de National 1 est associé à celui du TFC. Une piste qui s'est réchauffée ces derniers jours mais d'après Mohamed Toubache-Ter, aucun contact n'aurait eu lieu entre les deux parties. Pire, le joueur souhaiterait rejoindre l'AS Nancy Lorraine. Face à ce probable échec, une question nous taraude l'esprit : Rate t-on quelque chose avec Andrew Jung ?

Des chiffres qui parlent pour lui

Si l'on se base sur ses statistiques de la saison dernière, il est évident que le TFC raterait le bon coup de ce mercato. Andrew Jung a réalisé une saison mémorable avec 30 matchs pour 21 buts inscrits et 4 passes décisives en N1. Des performances qui lui ont permis de terminer Meilleur buteur de National mais également d'être élu Meilleur joueur du championnat, le tout à 23 ans. Sous contrat avec la Berrichonne, l'attaquant a marqué 44% des buts de Rouen cette saison (21/48). Une autre statistique est à mettre à son crédit. En mars 2021, le duo qu'il formait avec Ottman Dadoune avait inscrit 29 buts, soit le 3ème total de N1 juste derrière Bastia et Orléans.

Face à la concurrence, c'est maintenant ou jamais pour le TFC

Une saison aboutie donc, qui attire les convoitises. Si le TFC souhaite le signer, c'est maintenant ou jamais et il faudra mettre les bouchées doubles. En effet, Nancy a une longueur d'avance dans ce dossier. En cours de saison, le natif de Remiremont faisait l'objet de convoitises d'écuries de L1 : Montpellier, Metz, St-Etienne et Bordeaux. À l'étranger, Fribourg était venu aux renseignements. Plus récemment, des écuries belges étaient citées dans la presse (Ostende, Beerschot). Un rapport qualité/prix plus qu'intéressant pour ce joueur qui ne restera sans doute pas en N1 et qui fait office de remplaçant idoine de Vakoun Bayo.

Le passé montre que recruter à l'échelon inférieur peut s'annoncer fructueux

Autre donnée et non des moindres, le championnat de N1 regorge de pépites et les expériences passées montrent que piocher à l'échelon inférieur n'est pas synonyme d'échec, loin de là. Le meilleur exemple en date est Pape Ibnou Ba, auteur de 14 buts avec Niort cette saison, qui avait été déniché l'été dernier à l'Athlético Marseille. Nîmes avait d'ailleurs connu la même réussite en allant chercher à l'époque Umut Bozok dans ce même club de Marseille alors en N1. L'attaquant franco-turc avait terminé meilleur buteur de L2 en 2018 avec 24 buts.

Affaire à suivre donc. Une chose est sûre, le mercato toulousain devrait se décanter dans les prochains jours mais Andrew Jung a tout du bon coup.