logo lesviolets.com
croix occitane
TFC - Pau : Le 11 de départ du TFC
Analyse data : La palette statistique de Rafael Ratão, nouvelle recrue du TFC

Mercato d'été désormais clôturé, le TFC a enregistré au total sept recrues. L'ultime renfort est brésilien et se nomme Rafael Ratão. 

Mercato d'été désormais clôturé, le TFC a enregistré au total sept recrues. L'ultime renfort est brésilien et se nomme Rafael Ratão. Agé de 25 ans, il évoluait en Slovaquie du côté du Slovan Bratislava et comptait 3 buts (dont 2 en Champions League) en 9 rencontres. Un attaquant au profil polyvalent, puisqu'il a déjà joué en pointe, milieu offensif, ailier droit et évolue le plus régulièrement ailier gauche. L'occasion pour le site LesViolets.Com de vous présenter la palette footballistique de ce joueur qui a connu, pour le moment, 15 clubs différents.

Vincent Davasse, data analyst dans le football, nous a fait parvenir un classement établi en fonction de 9 critères, répertoriés ci-dessous avec les scores de ce dernier comparés à la moyenne réalisée à partir de ceux des autres ailiers gauches de D1 slovaque.

Ci-dessus, voici le tableau répertoriant ses différentes statistiques. En orange, les critères où l'ex du Zorya Lugansk est en deçà de ses compères et en vert, les domaines où il est au contraire supérieur. Pour rappel, une passe clé est une passe qui précède un tir qu'il soit cadré ou non.

Rafael Ratão présente des statistiques intéressantes et un profil plutôt complet, qui lui permet par conséquent d'être polyvalent, avec une moyenne de 46,12/100, supérieure à ses compères du championnat slovaque.

La saison dernière, le Brésilien a réalisé une très belle saison sur le plan statistique avec 14 buts (xG = 12) et 4 passes décisives (xA = 7) en 29 matchs. A noter qu'un expected goal n'est autre qu'un but attendu. Ce dernier est calculé en fonction de la position du buteur, la partie du corps utilisée pour frapper, le type de passe (dégagement, centres…) et le type d'attaque (jeu de possession, contre…). Cette comparaison nous permet de voir que le néo-buteur du TFC s'est montré réaliste et a quelque peu "sur-performé". En revanche, au niveau des passes, le contraire s'est produit avec un chiffre sous-estimé par rapport à la data.

D'autres données semblent pertinentes à analyser telles que :

> Fréquence perte de balle dans son camp (minutes) : 63 contre 58 en moyenne.

> Fréquence ballons récupérés dans le camp adverse (minutes) : 35 contre 71.

> Fréquence des occasions crées (minutes) : 50 contre 91.

Le natif de Cascavel perd donc un ballon toutes les 63 minutes (contre 58 en moyenne), en gagne un toutes les 35 minutes (contre 71 en moyenne) et crée une occasion toutes les 50 minutes, un taux supérieur à ses homologues.

Un attaquant polyvalent donc, avec des qualités de finition intéressante et une capacité à se créer des occasions, des atouts qui offriront un choix supplémentaire à Philippe Montanier dans la constitution de son onze titulaire.