Alexandre Roux, président des Indians : "L'ambiance au Stadium monte crescendo, venez tôt au Stadium samedi !"

Publié le 15 octobre 2021 à 12:30 par JB

Le TFC leader sur le terrain et en tribune ? Selon Maxime Dupé, les supporters du TFC sont “sûrement les meilleurs de Ligue 2.” Avant la réception d’Auxerre ce samedi à 15h00, la rédaction du site LesViolets.Com a rencontré Alexandre Roux, président des Indians.

En tribune et sur le terrain, quel premier bilan tirez-vous de ce début de championnat ?
Le bilan est forcément positif. On est en tête du championnat. Si on nous avait dit ça avant le début de la saison, on aurait signé de suite. On voit qu’il y a une marge de progression dans le contenu. Et même si l’équipe a marqué le pas sur les deux derniers matchs, ce n’est pas une fin et on va vite rebondir. Mais pour nous, le plus gros point positif, c’est qu’on voit que l’ambiance monte crescendo, de match en match. Ça ne va pas s’arrêter là !

Que comptez-vous faire pour ne pas faire retomber la pression ?
Après Grenoble, même contre Caen un lundi soir, il y avait beaucoup de monde dans le virage et l’ambiance était au rendez-vous. Malgré la défaite, personne n’a lâché. La preuve, derrière, il y a eu un gros parcage à Amiens. Là aussi, même si l’équipe n’est pas parvenue à inscrire un but, les supporters qui ont fait le déplacement ont chanté jusqu’à la fin. C’est cool de voir ses ambiances, même sans résultat. On va continuer d’organiser des choses pour ne pas faire retomber la pression. Contre Auxerre, on va demander aux gens de venir tôt au Stadium pour pouvoir encourager les joueurs dès l’échauffement. Les joueurs doivent sentir qu’on est derrière eux dès ce moment-là.

Quels sont les projets et les discussions avec la direction du TFC pour faire venir du monde au Stadium ?
Le club nous laisse travailler et nous facilite les choses. On commence à se poser la question avec eux s’il ne serait peut-être pas temps de supprimer les bâches du virage Brice pour que la tribune puisse retrouver sa pleine capacité au vu des ambiances et des affluences.

Vous étiez nombreux à Amiens. L’engouement se fait-il ressentir à l’extérieur ?
Le parcage à Amiens était gros, enfumé (sourire). On a donné de la voix. On sent qu’il y a un engouement et une vraie envie de faire des déplacements. Quand nous, Indians, arrivons dans la tribune réservée aux supporters adverses, il y a déjà d’autres toulousains présents qui font le déplacement en dehors du groupe. C’est quelque chose qui n’arrivait plus trop en Ligue 1. Il arrivait parfois que les Indians étaient seuls. Là, tout le monde se rejoint et chante ensemble. On peut donc apporter un gros soutien vocal à l’extérieur. Plusieurs fois cette saison, on a pris le dessus sur les supporters qui évoluaient à domicile. C’est un vrai plus pour notre équipe.

S’il fallait motiver les indécis à venir samedi au Stadium, que faut-il leur dire ?
Déjà, je pense que les gens qui étaient là sur les derniers matchs, ils n’ont qu’une seule envie, c’est de revenir pour revivre de telles ambiances. Il faut venir samedi, si possible en virage Brice Taton, avec une écharpe pour mettre de la couleur à tout ça. Les autres tribunes doivent aussi se mobiliser. Contre Grenoble et Caen, on a essayé de faire participer tout le Stadium. Quand on lançait le “Nous, nous sommes le TFC”, on attendait une réponse des autres tribunes qui n’est pas venue. On ne va pas lâcher l’affaire, on va le retenter et j’espère que, ce coup-ci, les autres supporters nous répondront. Le virage Brice, lui, sera toujours aussi chaud.

Nos derniers articles