Adel Lembezat, formé au Tèf : "Ça va faire plaisir de revoir certaines personnes"

Publié le 28 novembre 2021 à 09:00 par Emmanuel Davila

Avant le déplacement du TFC à Trélissac ce dimanche (13h45, sur Eurosport 2 et France 3 Occitanie), la rédaction du site LesViolets.Com vous propose une interview d'Adel Lembezat (23 ans), milieu offensif formé au Tèf et jouant aujourd'hui pour Trélissac.

Comment sens-tu le groupe avant ce match ?
"On est un peu excités par l'affiche, forcément. On s'est entraîné sérieusement et on va maintenant essayer de créer l'exploit."

Vous êtes neuvièmes de votre groupe en National 2. Est-ce conforme à vos ambitions ?
"Non, on n'est pas satisfaits de notre classement, on aimerait être plus haut. Mais le championnat est assez serré, quand on perd un weekend on peut vite se retrouver plus bas. On reste encore assez proches des équipes de tête."

Peux-tu nous raconter ton parcours après le TFC ?
"J'ai quitté le Tèf en 2018 et je suis ensuite resté un an sans club. En 2019, j'ai rejoint l'US Lège Cap Ferret en National 3, avant de rejoindre Trélissac en National 2, où je joue depuis deux ans."

J'imagine que c'est un match spécial pour toi, qui retrouves ton club formateur.
"Oui, ça va faire plaisir de revoir certaines personnes que je n'ai pas revues depuis longtemps. Je connais encore des joueurs, comme Sam [Sanna], Bafo [Diakité] ou Nathan [Ngoumou], même s'ils sont un peu plus jeunes que moi. J'ai aussi gardé contact avec des joueurs de ma génération. On s'appelle de temps en temps avec Derick Osei, et je suis aussi en contact avec Dylan Nzeza ou Fares Nedjadi par exemple."

As-tu des regrets de ne pas avoir signé pro au TFC ?
"J'ai des regrets oui, j'aurais aimé signé pro dans mon club formateur. Mais c'est comme ça, c'est arrivé à plein d'autres et j'espère encore rebondir et signer . C'est mon objectif.

Tu suis encore les résultats du club ?
"Oui, je regarde encore les matchs. Ça joue bien depuis deux ans. Je ne suis pas encore retourné au Stadium mais j'ai pas mal suivi leur saison l'an dernier, notamment pour suivre Amine [Adli] et Manu [Koné]."

Nos derniers articles