À la découverte de Guillaume Restes, nouveau gardien professionnel du TFC

Publié le 27 juillet 2021 à 00:00 par JB / Labinocle81

Comme nous vous l'avions annoncé fin novembre 2020, Guillaumes Restes, jeune gardien du TFC, a signé son premier contrat professionnel. Il devient officiellement "pro" pour une longue durée (entre 3 et 5 ans). Le site LesViolets.Com vous présente ce nouveau profil à suivre dans les prochaines années.

Né le 11 mars 2005 (16 ans !), ce gardien d’origine ivoirienne de par sa mère, n’a connu que 2 clubs dans sa jeune carrière. Une saison du côté du Toulouse Montaudran en 2010 en U6 puis 10 saisons pleines au sein du TFC. Et il va très vite faire parler de lui, non pas sur les courts de tennis (autre sport qu’il pratique de 3 à 10 ans) mais a l’édition 2016 de l’European Futsal Cup, où malgré une élimination en demi-finale, il finira meilleur gardien.

Les projecteurs vont commencer à réellement se poser sur lui après son opération du ménisque de 2018. Il va, accompagné de cette belle génération 2005, remporter le tournoi de Sens, un des plus prestigieux tournois chez les jeunes et éliminer les meilleurs clubs français (Paris, Nantes, Rennes) et européens (Juventus). De nombreux recruteurs arpentent ces tournois et les premières rumeurs de gros club commencent à arriver aux oreilles de notre direction. La très bonne Vinci Cup (défaite au penalty face à Porto) viendra conclure sa préformation de la plus belle des manières.

L'an dernier, Guillaume a alterné entre les U16 R1 et surtout les U17 Nationaux où il a disputé 4 matchs titulaires avant l'arrêt des championnats. Même s’il a encaissé 8 buts, ce talent précoce possède déjà des aptitudes pour le haut niveau. Un bon gabarit (1m86 pour 70kg), une gestuelle pleine d’aisance, un très bon jeu au pied, toute la panoplie du gardien moderne. Il a d’ailleurs reçu sa première convocation avec les Bleuets (U16) de José Alcocer.

La route est toute tracée pour ce joueur et nous espérons un destin à la Alban Lafont pour ce Pitchoun pur souche. Mais comme le dit un de ses coachs au centre de formation, Yann Cavezza, dans So Foot : "Il ne va pas falloir l’emmener trop vite dans la cage aux lions, mais il a un bel avenir."

Nos derniers articles