"Vous allez nous rouler dessus, 3-0 et je suis gentille"

Publié le 19 janvier 2022 à 10:30 par Emmanuel Davila

Avant la réception de Nancy au Stadium ce mercredi soir (19h, beIN Sports 1), la rédaction du site LesViolets.Com a interrogé le média de supporters nancéiens Fans of Nancy.

Nancy vit une saison cauchemardesque. En l’état, cet effectif te semble-t-il capable d’aller accrocher le maintien ?
"
Premièrement, je ne vois pas en quoi la saison est cauchemardesque. Pour le moment, le plan se déroule sans accroc : 20ème de L2, un président super rassurant, des joueurs impliqués et une bonne ambiance de manière globale. Bref. Passons. Donc, pour le maintien : absolument aucune idée. Mon cœur fragile est tenté de dire : mais si, bien sûr, on ne peut pas descendre donc il y aura un miracle. Et mon cerveau sado, mais pas trop, se dit : évidemment, c'est mort, on descend. Tu vois, c'est une espèce de dualité qui règne en chaque supporter de l'AS. On est tous un peu devenus schizophrènes. C'est sympa."

Difficile de ne pas pointer la responsabilité des actionnaires arrivés cet été. Pourtant, avec votre président Gauthier Ganaye, ça partait plutôt bien, non ?
"Attention à ne pas se fatiguer à trop les pointer du doigt car les fantômes sont bien souvent inatteignables. Oui, ça partait bien avec Gauthier Ganaye. Mais on est beaucoup aujourd'hui à avoir eu le sentiment d'avoir été enfumés. Ce n'est pas faute d'avoir été prévenus par nos amis niçois… Une petite anecdote sympa : Benoît Pedretti, entraîneur par intérim durant quelques semaines, n'a vu Ganaye que deux fois. Deux fois. Qu'est ce que j'ai besoin de dire de plus ?"

Dans ces circonstances, les affluences à Marcel Picot restent correctes. Où en sont les supporters ?
"Les supporters sont schizophrènes, je le disais juste avant. Ça facilite les choses, comme on est tous complètement shootés aux médicaments, on ne se rend pas bien compte de la situation. Traduis cela par : on est tous en PLS, dépités, mais en même temps, c'est notre club de cœur. Je reste néanmoins toujours très étonnée par l'absence d'incendie volontaire en forêt de Haye. Mes respects aux membres du Saturday FC (groupe de supporters nancéien, ndlr) qui ont un sacré mental."

Que penses-tu de la venue d’Albert Cartier, ancien joueur et entraîneur du rival messin, qui fera sa première sur le banc lundi ?
"J'en pense que Gauthier Ganaye a fait un énorme doigt d'honneur au peu d'honneur qu'il nous restait, justement. Avoir un entraîneur qui a, par le passé, déclaré qu'il était messin, ça fait mal. Surtout quand ce mec entraîne l'équipe l'année où l'on va (probablement) descendre en National. Comble du comble, on chambre les Messins depuis des années à cause de leur petit tour dans ce championnat, justement. Albert Cartier, ça ne me fait pas rêver. Vraiment pas. Mais s'il a été assez fou pour revenir au club dans ces conditions-là... Ma foi ! Attendons de voir."

Samedi dernier, il a commencé par une victoire contre Bastia. Victoire méritée ?
"La première période n'est pas dégueu, on est récompensés par le but et on tient bon. C'était pas trop mal. Mais en seconde période, ça a été beaucoup plus compliqué. On a fait beaucoup d'erreurs de marquage, et d'ailleurs le but qu'on se prend à 5 minutes de la fin fait suite à une erreur de marquage. Miraculeusement, on marque à la 90ème. D'habitude, ça n'arrive qu'aux autres. Honnêtement, méritée, oui. Pour l'état d'esprit surtout, car ils n'ont rien lâché et ça fait plaisir. Pour la première de Cartier, il était covidé et donc pas présent... En gros, en télétravail quoi. Ambiance secret story, "ici la voix". Rien de spécial à dire sur sa première, on verra dans le temps !"

Le match aller contre le TFC reste votre plus lourde défaite de la saison. Est-elle encore dans les têtes ?
"J'en rêve toutes les nuits. Mon psy n'en peut plus. Mon banquier non plus, à cause du psy. En vérité, on a perdu tellement de matchs cette saison que c'est un peu flou tout ça. Disons que mon cerveau essaie d'enfouir certains traumatismes et la défaite contre le TFC en fait partie."

Comment vois-tu le TFC cette saison ?
"Loin. En termes de points, et de kilomètres aussi."

Un pronostic pour le match de ce lundi ? Et pour le classement final des deux clubs ?
"C'est pour m'achever ça, non ? Vous allez nous rouler dessus. 3-0 et je suis gentille. Le classement final, tout droit en L1 pour vous, la première place. Et nous... Je préfère ne rien dire. Bonne fin de saison en tout cas ! Et bravo !"

Nos derniers articles