"Van den Boomen est un génie qui pourrait jouer à la place de Busquets au Barça"

Publié le 25 décembre 2021 à 18:09 par Auxence Cames

Pour conclure l’année 2021, Toulouse s’est imposé 1-2 contre Nîmes Olympique, aux Costières. L’occasion est toute trouvée pour laisser la parole à Richard Goyet, actuel adjoint de Pascal Plancque sur le banc du NO. Ancien joueur professionnel passé par Pau et Nîmes, et ancien préparateur physique, Goyet a aussi cotôyé pendant plusieurs années Jean-Louis Gasset, sur le banc d’Istres. Pour le site LesViolets.Com, il nous livre ses analyses du match et de la mi-saison de Ligue 2.

Pour commencer, quelle est votre analyse de cette rencontre ?
« Ce fut un bon match de la part des deux équipes, et le nul aurait été logique au vu des occasions de part et d’autre. Toulouse est une équipe qui a un projet de jeu offensif identifiable, fait de jeu court combiné entre les lignes ou de renversements. Ils fixent aussi l’intérieur du jeu pour ensuite lancer leurs latéraux. Ils ont également une grande variété devant, avec des joueurs de profondeur très bons dans les 1 contre 1. Nous avons fait ce que nous souhaitions sur le plan de jeu en leur posant pas mal de problèmes, notamment dans leurs sorties de balle. C’est dommage que cela se joue sur deux coups de pied arrêtés. Mention aussi à un très bon gardien du côté du TFC ».

Dans l’effectif violet, quel est le joueur qui vous a tapé dans l’œil ?
« Branco Van den Bommen, c’est un génie qui pourrait jouer à la place de Busquets au Barça ».

Quelle est votre analyse de la mi-saison du TFC, conclue donc à la deuxième place ?
« Toulouse a fait une magnifique première partie, avec un mois de décembre plus compliqué. S’ils restent dans cette volonté de faire des efforts ensemble et à très haute intensité, ils iront au bout sans difficulté ».

Et de votre côté, quel bilan tirez-vous de la moitié de saison nîmoise (12ème place) ?
« Quand tu descends, tu es confronté à de nombreuses volontés de départ. Nous avons dû faire face à cette problématique et nous avons très bien débuté le championnat avec très peu de joueurs, mais une bonne cohésion, sans pour autant avoir un bon équilibre au niveau des postes (1 seul attaquant...). Ce mercato nous a un peu plombés, car nous avons dû relancer des joueurs qui n’étaient pas vraiment prêts sur le plan athlétique. Cela a entraîné une baisse de cohésion, de qualité, et de résilience de la part des garçons pendant les matchs, ce qui explique certaines contre-performances. Sans faire de grands matchs, on a relevé la tête, en finissant pas trop mal ».

Une prédiction concernant les promus et les relégués ?
« Pour la montée, je vois Toulouse et Ajaccio devant, avec une équipe surprise à la 3ème place. Pour la descente, je ne me permettrai pas aujourd'hui de définir des équipes ».

Enfin, que peut-on souhaiter à Nîmes pour la suite ?
« Que le club dans sa globalité retrouve un peu de sérénité et une dynamique pour repartir vers l’avant ».

Nos derniers articles