"Un bon recrutement, de bons jeunes, des résultats : je suis un brin jaloux"

Publié le 04 May 2021 à 15:15 par Emmanuel Davila

Avant le déplacement du TFC au Havre ce mardi soir (19h, beIN Sports 1), la rédaction du site LesViolets.Com a interrogé Floqe, membre de la fédération des supporters du HAC.

À 3 matchs de la fin, Le HAC est loin d'être sauvé. Es-tu inquiet ?
"Très. Nous ne sommes pas à l'aise à domicile, très empruntés offensivement et sur les trois rencontres qu'il nous reste, deux sont face à de grosses écuries. Autant dire que ce n'est pas la sérénité qui me caractérise, en ce moment."

Paul Le Guen semble n'avoir jamais trouvé l'équilibre entre solidité défensive et ambition dans le jeu. Avait-il les moyens de faire mieux ?
"La fameuse question des moyens ! Le président nous a affirmé face-à-face qu'il n'y avait pas eu de limites dans les moyens mis à sa disposition. On en doute énormément. Quoi qu'il en soit, Paul Le Guen était maître du recrutement et a fait des erreurs, quels que soient les moyens en sa possession. Nous avons perdu énormément en qualité et en quantité dans l'effectif, par rapport à l'exercice précédent. Et Le Guen doit composer avec bien peu de possibilités en réserve."

À domicile, seul Châteauroux a un pire bilan que vous. Comment l'expliques-tu ?
"Je ne sais pas l'expliquer. Je me dis que c'est probablement tactique. Dans le football actuel, on a tendance à faire le jeu chez soi, et à laisser l'adversaire le faire chez lui, ce qui est bien plus confortable avec notre manque de maîtrise actuel. Mais ça ne peut pas tout expliquer. Et la situation sanitaire à tendance à amoindrir ce schéma domicile/extérieur. C'est peut-être une manifestation de la faiblesse de l'équipe, tout simplement."

Quelle est la relation des supporters avec le club ?
"Réponse de Normand : bonne et tendue à la fois. Bonne, parce que nous nous rencontrons régulièrement avec toutes les composantes et sommes entendus. Tendue, parce que si nous sommes entendus, on n'a pas l'impression d'être écouté. Et que le contexte sportif actuel et le manque de lisibilité du projet du club à plus long terme ont tendance à crisper tout le monde."

Comment vois-tu l'avenir du Havre sur les prochaines années ?
"Je ne le vois pas. Je ne saurais pas être optimiste ou pessimiste. Je ne comprends pas le projet, je ne comprends pas la direction que l'on prend et quel chemin on va emprunter pour arriver à destination. Ce qui est sûr, c'est que je crains énormément cette fin de saison, et la prochaine, vu le manque de fondations sur lesquelles repose notre équipe."

Que penses-tu de la saison toulousaine ?
"Un bon recrutement, de bons jeunes, des résultats malgré une relégation tout fraîche (même si vous semblez marquer le pas, récemment) : je suis un brin jaloux !"

Un pronostic pour le match de mardi ? Et pour le classement final des deux clubs ?
"Je milite pour une victoire, crois plus probablement en un nul, mais ne pronostique rien : notre équipe est illisible. Réponse de Normand, encore !"

Nos derniers articles