"Toulouse, c'est l'effectif qui m'impressionne le plus, je vous vois finir premiers"

Publié le 11 January 2021 à 10:00 par Emmanuel Davila

Avant le déplacement du TFC à Caen ce lundi soir (20h45, beIN Sports 1), la rédaction du site LesViolets.Com a interrogé Maxime, du site de supporters caennais Malherbe Inside.

Caen est parti très fort avant de connaître un gros creux. Comment l'expliques-tu ?
"Si tu en parles aux supporters, ils te diront qu'ils ne sont pas tellement surpris. On a fait un bon début de saison, mais avec pas mal de réussite, des choix arbitraux en notre faveur, des buts dans les arrêts de jeu... On sentait qu'on était un peu raccrocs. Jusqu'à la fin novembre on est en haut du classement, après une belle victoire au Havre, grâce à un penalty très généreux. Après ça, on a eu moins de réussite. Contre Pau, par exemple, on manque une occasion immanquable. Et comme dans le jeu, ce n'était pas terrible, on a logiquement glissé."

Vous avez quand même un bel effectif cette saison, avec des joueurs comme Yoann Court ou Jessy Deminguet...
"Toulouse et Caen, ce sont deux styles de recrutement qui s'opposent. Vous allez chercher à l'étranger, nous c'est vraiment du "made in France". Court est clairement au-dessus du lot, on aurait 6 ou 7 points de moins s'il n'était pas là. Il débloque beaucoup de situations avec sa patte gauche, se donne, c'est un joueur de Ligue 1. Mais beaucoup ne sont pas à leur niveau. Tu parlais de Deminguet, lui est un peu dans le dur. Il manque de confiance, fait beaucoup de passes en retrait, alors que c'était un des leaders techniques l'an dernier. Alexandre Mendy est en total manque de confiance aussi, il a raté de grosses occasions. On a pas mal de noms, comme Rivierez, Weber, Oniangué, qui ne sont pas au top et plutôt sur la phase descendante."

Dans votre effectif, on trouve aussi deux anciens Toulousains, Jessy Pi et Steeve Yago. Comment ça se passe pour eux à Caen ?
"Yago n'est pas un titulaire en puissance mais joue pas mal de matchs. Il est assez quelconque, il fait plutôt ses matchs. Il est polyvalent mais joue surtout à droite, où il n'apporte pas énormément balle au pied. Pour Pi, c'est assez compliqué. Il a été très bon à Dunkerque récemment mais comme Yago, c'est quelconque, ni mauvais ni bon. Il peine à avoir de l'influence."

Que pouvez-vous espérer cette saison ?
"On peut espérer le top 5, mais j'ai des doutes. Vu l'effectif et l'écart pas immense au classement, tout reste possible. Ça va passer par des progrès dans le jeu. Il faudra retrouver notre solidité derrière, comme en début de saison, et redevenir efficace. Si on continue comme sur les dernières semaines, on ne sera pas dans le top 5. Ce sera plutôt le ventre mou."

Du coup, cette réception du TFC ressemble à un match crucial pour la suite de votre saison.
"Oniangué a dit que ce n'était pas un match charnière, mais je crois que c'est quand même un tournant. Une victoire nous ramènerait à trois points du top 5. Ce n'est rien à ce moment de la saison. Sinon, à six points, ce sera plus chaud. Ce sera un match particulier avec le retour des deux entraîneurs dans leur ancien club. Je crois qu'on aura deux équipes bien motivées."

Justement, que penses-tu de la première année de Pascal Dupraz sur le banc du Stade Malherbe ?
"Avant qu'il arrive en cours de saison dernière, c'était catastrophique avec Rui Almeida. Dès son premier match, on a senti une vraie différence dans l'allant offensif et l'envie. Ça a duré à peu près jusqu'à a la fin de la saison en mars. Globalement, il a fait cinq premiers mois plutôt honnêtes. On est passés de la 19ème à la 13ème place, avec de belles victoires, comme un 4-1 à Lens. Il n'était pas évident qu'il reste coach cet été, avec l'arrivée de nouveaux actionnaires et d'une nouvelle direction. Finalement, ils lui ont fait confiance, même si ce n'est pas trop leur tasse de thé. Depuis quelques matchs, ça s'enlise niveau résultats et il n'y a pas de progrès dans le jeu, donc les supporters grincent des dents. Ce qui lui est reproché avant tout, c'est la qualité du jeu. Il y a aussi eu un petit accrochage avec les supporters l'an dernier et de la langue de bois en conférence de presse, comme quand il a prétendu qu'on avait maîtrisé Auxerre. Mais ça, c'est du Dupraz, on accepte."

Tu parlais des nouveaux actionnaires. Vous avez vous aussi été rachetés par un fonds d'investissement américain, Oaktree. Comment vois-tu ce rachat ?
"On ne peut que s'en réjouir. Si Oaktree n'était pas arrivé, le club aurait coulé. On parlait d'un trou de 15 millions d'euros, qu'ils ont comblé. Et puis Oaktree est arrivé avec Capton, un homme d'affaires normand qui a mené la transaction et qui est devenu actionnaire minoritaire. Ça permet de conserver une identité normande, ça n'a rien à voir avec ce qui se passe à Bordeaux. Ils sont en train de remettre de la compétence à tous les niveaux, notamment avec le président Olivier Pickeu. L'objectif est de remonter d'ici deux ou trois ans, même si aucune date n'a été donnée."

Ce lundi, c'est aussi le retour de Garande à Caen. Il semble apprécié à Caen, non ?
"Oui, il est plutôt apprécié. Ça ne s'est pas super bien fini malgré le maintien, entre les petits accrochages avec les supporters et le jeu qui s'était enlisé, mais sa cote a grimpé en flèche quand on a vu ce que donnait la suite, avec Mercadal qui nous fait descendre, puis Rui Almeida. Son bilan a été mis en valeur une fois qu'il est parti. Sur ses six ans à Caen, ses quatre premières saisons sont très bonnes. Il nous fait monter après deux ans, puis on fait deux belles années en Ligue 1, avec de super matchs. On bat Lyon 3-0, on va gagner 4-1 à Rennes... On finit même 7èmes la deuxième année. Ensuite, ça a été plus compliqué dans le jeu, mais ce n'était vraiment pas si mal. Il a toujours rempli les objectifs."

Comment vois-tu le TFC cette saison ?
"Déjà, vous avez le coach presque idéal pour monter. Il l'a déjà fait, c'est un atout. Surtout, je pense que vous avez fait un sans faute au mercato en allant chercher des inconnus qui cartonnent. C'est l'effectif qui m'impressionne le plus. Je suis aussi impressionné depuis quelques matchs par la force offensive de l'équipe. Je vous vois dans le bon wagon."

Un pronostic pour le match de ce lundi ? Et pour le classement final des deux clubs ?
"Je vais essayer d'être un peu positif, je vais dire 1-1. Mais j'ai peur qu'on se fasse rentrer dedans. Au classement, je vois le Tèf finir premier. Pour Caen, si le cœur parle, je dirais 5ème. Si c'est la raison, plutôt 7ème ou 8ème."

Nos derniers articles