"Toulouse a le potentiel pour jouer le top 10 chaque saison"

Publié le 15 février 2020 à 07:00 par Emmanuel Davila

Avant la réception de Nice au Stadium samedi (20h, BeIN Sports MAX 7), la rédaction du site LesViolets.Com a interrogé Sky, membre du média de supporters du Gym La Voix des Niçois.

Nice vient de perdre chez lui contre Nîmes, alors que l'année 2020 semblait mieux partie en termes de jeu et de résultats. Comment l'expliques-tu ?
"Le Gym ne propose rien de cohérent depuis le début de la saison, ce n’est donc pas très surprenant de le voir rechuter aussi sévèrement la semaine dernière. C’est évidemment frustrant, tu ne t’attends jamais à ce que le couperet tombe face à l’adversaire le plus faible, mais ce n’est jamais un hasard. Quand ton seul projet de jeu, c’est de t’en remettre aux fulgurances de tes leaders techniques (Cyprien, Lees-Melou, Dolberg…) ou à la solidité de Walter Benitez, tu ne construis rien. Il suffit d’un ou deux faits de jeu, comme l’expulsion de Boudaoui, de tomber sur une équipe qui joue sa peau pour que tout vole en éclats."

Les critiques autour de votre équipe se cristallisent pas mal autour de Patrick Vieira. Crois-tu que cet effectif vaut mieux que ce qu'il en tire ?
"Difficile de rester objectif quand il s’agit de juger la qualité de ton propre effectif. On verse souvent dans l’excès, qu’il soit positif ou négatif. Mais quand tu vois le niveau de la Ligue 1 cette saison, j’ai vraiment beaucoup de mal à me dire qu’une équipe qui compte dans ses rangs Benitez, Dante, Cyprien, Lees-Melou, Dolberg plus quelques jeunes à fort potentiel comme Sarr, Boudaoui, Claude-Maurice joue le ventre mou. La vérité, c’est qu’après 18 mois de mandat, Patrick Vieira n’est toujours pas parvenu à dégager une identité de jeu, ni à trouver sa colonne vertébrale. La moitié des joueurs ne jouent pas à leur poste préférentiel, certains passent de titulaire indiscutable au placard sans explication en l’espace d’un match… C’est du bricolage constant. Forcément, dans ces conditions, tu ne peux pas développer le plein potentiel de ton effectif."

Ne pas se qualifier pour une coupe d'Europe en fin de saison, est-ce que ce serait un problème pour le Gym, étant donné les ambitions du nouvel actionnaire Ineos ?
"Le club exclut tout objectif européen en fin de saison, considérant que le mercato fait à la va-vite fin août ne suffit pas à lancer véritablement le projet Ineos. Mais une nouvelle fois, quand tu vois la faiblesse du championnat et les sommes engagées l’été dernier (50M€), c’est difficile de ne pas espérer te battre pour les places européennes jusqu’au printemps. Surtout quand tu vois que des équipes comme Monaco et Lyon ne tiennent pas leur rang."

Après avoir perdu à domicile face à Nîmes, une nouvelle contre-performance à Toulouse signerait-elle la fin de la saison niçoise ?
"La fin des illusions, peut-être même la fin des derniers soutiens de Patrick Vieira parmi les supporters, mais tout restera jouable d’un point de vue comptable. De toutes façons, sans véritable objectif affiché pour la fin de saison, on ne sait pas vraiment si la saison n’est pas finie depuis longtemps."

D'un point de vue extérieur, que penses-tu du TFC ? Y a-t-il des joueurs que tu aimerais voir chez vous ?
"Toulouse, c’est tragique. Aucun projet sportif malgré une certaine stabilité en Ligue 1, des choix suicidaires comme celui de nommer Kombouaré sur le banc… On est loin des années dorées avec Gignac, Capoue, Sissoko, Aurier, Ben Yedder. Il y a pourtant un certain potentiel, pas nécessairement pour jouer l’Europe chaque saison, mais sans problème le top 10 chaque saison. Mais tu as l’impression que tout le monde s’en fout au sein même du club, que personne n’a envie de construire quoique ce soit. Je ne vais pas te mentir, je ne vois pas trop qui prendre dans votre effectif cette année, si ce n’est Max-Alain Gradel qui reste un joueur de Ligue 1 tout à fait correct."

Un pronostic pour ce match et pour le classement final des deux clubs ?
"Un match poussif, 1-1 ou 1-2 au mieux, pour nous. On devrait finir vers la 10ème place, tandis que la dernière vous semble promise."

Nos derniers articles