"Quand tu vois l'effectif du TFC, si ça ne joue pas la montée, ça joue quoi ?"

Publié le 24 October 2020 à 11:50 par Emmanuel Davila

Avant la réception de Rodez au Stadium ce soir (19h, Téléfoot Stadium 8), la rédaction du site LesViolets.Com a interrogé Erwan Issanchou, supporter ruthénois et créateur du site AllezRodez.Com.

Ça se passe plutôt bien pour le RAF depuis sa montée en Ligue 2 en 2019, non ?
"On termine la saison dernière 16èmes, à 6 points de la 18ème place. L’objectif était le maintien, donc c’est une très bonne saison. Mais il reste un petit goût amer parce qu’on n’était pas loin du milieu de tableau, et on l’aurait mérité. L’équipe a produit du beau jeu, ça roulait bien, les mecs étaient présents."

Et justement, vous avez réussi à garder vos cadres, comme David Douline ou Ugo Bonnet, qui a intéressé le TFC en début d’été…
"Il n’y a pas eu de vraie offre, selon les dires du président, et c’est aussi pour ça qu’on a pu les garder. Mais oui, Bonnet et les autres cadres, c’est un vrai atout de les avoir conservés. Ca aurait été de grosses pertes, surtout pour Douline. Sans lui, on voit la différence direct. Au final, sur ce mercato, on a seulement perdu Desmas, ce qui est un coup dur. Surtout que Théo Guivarch, son remplaçant, connaît des débuts assez moyens. Sinon, on n’a perdu que des joueurs qui ne jouaient pas."

J’imagine que l’objectif reste le maintien…
"On a le 19ème budget, seul Pau est en-dessous de nous. On vise donc toujours le maintien. Mais le président a fait un recrutement intelligent et il a fixé comme objectif de finir plus haut que l’an dernier. Mais bon, là, on voit que ça pêche dès qu’on joue des clubs de milieu de tableau."

Vous restez d’ailleurs sur deux défaites et des prestations décevantes contre Clermont et Troyes.
"Forcément, quand tu es le RAF, c’est difficile contre ces clubs. Mais on a réussi à gagner à domicile contre Dunkerque, on aurait dû gagner contre Pau, voire contre Sochaux. Si ça tourne à notre avantage sur ces matchs, on se situe bien plus haut au classement aujourd’hui, donc c’est dur de tirer des conclusions pour l’instant."

Samedi, on aura droit au premier derby Toulouse-Rodez en compétition officielle depuis 1971. On sent plus de l’amitié que de la rivalité entre les supporters des deux camps, non ?
"C’est vrai, ce n’est pas Toulouse-Bordeaux. A Rodez, ma génération était habituée au National ou au CFA, donc on ne ressent pas de rivalité entre les clubs. C’était sympa de voir le TFC en Ligue 1, beaucoup s’y sont attachés. Jamais on ne s’était dit qu’on jouerait un jour au même niveau que Toulouse. Et le RAF a joué cinq matchs au Stadium en début de saison dernière. Ça marchait super bien pour nous, c’était nos débuts, on était portés par l’enthousiasme du promu. C’était sympa de voir Rodez jouer dans un stade aussi grand."

De quels joueurs devra se méfier le Tèf ?
"Alégué est un des seuls bons en ce moment, même s’il a été déjà été écarté après des problèmes à l’entraînement. Il est arrivé de Nantes l’an dernier. Techniquement, il apporte quelque chose. Bonnet n’est pas terrible en ce moment, mais ça peut vite repartir. Je dirais aussi Boissier et surtout Douline. A Rodez, je n’ai jamais vu un joueur comme ça. En défense, Bardy, notre capitaine, est très bon aussi. C'est moins serein autour de lui. En général, on joue en 3-5-2 ou en 3-4-3."

Comment juges-tu le TFC cette saison ?
"Les débuts ont été très compliqués, mais bon, avec un effectif si jeune, il faut forcément du temps. Il y a beaucoup de nouveaux, des départs, un nouveau président, c’est une période spéciale. Après, quand tu vois l’effectif, si ça ne joue pas la montée, ça joue quoi ? Comparé à Rodez, c’est fou, c’est un autre niveau. Surtout que cette année, en Ligue 2, personne ne sort du lot comme c’était le cas de Lorient ou Lens l’an dernier. Sur le papier, en tout cas, Toulouse a largement les moyens de monter à terme. Pour cette année, c’est peut-être un peu tôt, un peu jeune."

Un pronostic pour ce match ? Et pour le classement final des deux équipes ?
"Je vais me faire assassiner, mais je vais dire victoire de Toulouse, 2-1. Probablement grâce à Varela, qui est vraiment l’homme à abattre à Rodez. Je vais dire Koulouris sur penalty, Koné, et Alégué pour Rodez.
Pour le classement, je vais dire Toulouse 2ème, pour être optimiste, et je vois Rodez éviter les barrages en finissant 17ème."

Nos derniers articles