"Plutôt que de s'énerver, pas mal de supporters lâchent du jour au lendemain"

Publié le 10 février 2019 à 01:00 par JB

L’élimination en Coupe de France contre Nantes (2-0) a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase chez de nombreux supporters. Certains, très en colère, ont promis de ne plus remettre les pieds au Stadium jusqu’à la fin de la saison. Un homme a cristallisé toutes les critiques : Alain Casanova.

Si l’entraîneur toulousain a refusé les accusations à son encontre concernant la composition de départ mardi soir, il assume la responsabilité de la terrible série de 9 matchs sans victoire au Stadium : “J’en suis conscient. C’est une urgence. On ressent de la frustration autour du club. C’est présent dans l'esprit de tout le monde, mais, en même temps, l’équipe a besoin de stabilité et de tranquillité pour bien préparer le match. Dimanche, il faudra beaucoup de détermination, d’engagement et de justesse pour mettre notre jeu en place et remporter les trois points.

Du côté des groupes de supporters, l’heure n’est pas au boycott. “On n’est même plus étonnés de la situation” lance Alexandre, le capo des Indians. Même son de cloche pour Yohan, un des responsables des West Eagles : “On est plus blasés qu’énervés. Petit à petit, il y a de la lassitude. Plutôt que de s’énerver, nous voyons pas mal de supporters qui lâchent du jour au lendemain.

Ces associations avaient déjà prévenu ces dernières années que les principaux responsables ne sont pas forcément sur le terrain, mais plutôt dans les bureaux du Stadium : “On s’est déjà énervés dans le passé, contre les joueurs et les entraîneurs. Mais si on revient tout le temps dans ce genre de situation, c’est la faute des dirigeants à force. C’est Casanova qui a mis cette composition à Nantes, mais derrière qui l’a fait revenir ?” analyse Alexandre des Indians, qui a pu discuter vendredi sur cette situation avec Casanova, Gradel et Cahuzac. Yohan du virage Ouest mise même sur une possible descente en Ligue 2 dans les prochaines années : “La politique menée ne tire pas le club vers le haut. Il n’y a pas forcément d’ambitions. Au bout d’un moment, ce qui doit arriver arrivera, et on descendra. Cette saison, ça devrait le faire, on terminera entre la 13ème et 16ème place. Mais ça ne fait pas rêver…

La lassitude
A lire aussi

La lassitude

Même chez les Occifans, groupe de supporters toulousains expatriés à Paris, la situation est morose : “Notre activité est au point mort, d’abord parce que la plupart des déplacements se font dans le sud en ce moment, et parce que les résultats n’aident pas à motiver les membres.

Yohan des West Eagles ne se fait guère d’illusions pour ce TFC - Reims : “On supporte le Tèf, on sait à quoi s’attendre. Parfois, on voit des matchs de niveau CFA…” Ce dimanche, ce ne sera pas l’ambiance des grands soirs. Mais les plus fidèles seront présents et espèreront tous vivre la première victoire à domicile en championnat depuis plus de cinq mois. Histoire de retrouver un semblant de sourire.

Nos derniers articles