"La relégation avec Toulouse est la plus particulière que j'ai vécue"

Publié le 12 octobre 2021 à 09:50 par JB

Dans une interview pour La Causerie, Matthieu Dossevi - aujourd'hui à Amiens - est revenu sur la saison 2019-2020 du TFC qui a conduit le club en Ligue 2 : “Je pense que la relégation avec Toulouse est la plus particulière que j’ai vécue. On n’a jamais réussi à inverser la tendance négative. À chaque fois, le scénario se retournait contre nous. Des buts en début de match, à la toute fin, juste avant la mi-temps... C’est difficile de garder le cap. Le plus dur est de gérer la situation alors que les têtes sont touchées. C’est là que tu te rends compte que la confiance a une part énorme dans la performance. Quand t’es touché mentalement, tu joues forcément plus avec le frein à main, l'adversaire le sent et tu ne peux alors jamais gagner. On avait pourtant largement de quoi faire avec cet effectif. Il y avait un problème au niveau du plaisir aussi. On n’en prenait aucun. On avait beau dire qu’on partait, chaque semaine, sur de nouvelles bases, rien ne changeait. Le staff faisait tout pour redonner du dynamisme en séance pour que l’on retrouve du plaisir, mais la compétition te remet toujours les pieds sur terre. Chaque but encaissé est un véritable fardeau sur les épaules de chacun. Les grandes équipes se distinguent par leur capacité à passer au-dessus de ces obstacles, cela par le jeu et la tête. On ne peut pas quantifier son apport, mais la confiance est primordiale pour le collectif comme pour l'individu. Un joueur moyen en pleine confiance sera forcément meilleur qu’un joueur meilleur, mais qui ne tente rien à cause du manque de confiance. Le but est vraiment de fédérer le groupe pour avancer ensemble, mais on n’a pas réussi à le faire à Toulouse. Depuis, la direction a un peu changé, il y a eu du renouveau. Le club a tout pour être en Ligue 1, j’espère pour eux que le projet pourra se pérenniser sur le long terme.

Nos derniers articles