"Je ne vois pas Toulouse descendre avec cet effectif"

Publié le 30 novembre 2019 à 11:30 par Emmanuel Davila

Avant le déplacement du TFC à Nantes ce dimanche (15h, sur BeIN Sports 1), la rédaction du site LesViolets.Com a interrogé Maxime, créateur du site de supporters nantais Maisonjaune.org.

Après un excellent départ en Ligue 1, Nantes a brutalement chuté, avec un point pris en 5 matchs. Comment l’expliques-tu ?
"D'un côté, on s'est peut-être vus trop beaux, notamment du côté des joueurs. On a vite oublié qu'on avait quand même beaucoup de limites. On se reposait beaucoup sur notre défense, et quand elle a commencé à lever le pied... On a aussi eu des absents, des blessés sur les côtés, comme Fabio. Et c'est compliqué de maintenir une ossature tant qu'on n'a pas les joueurs devant. En pointe, on n'a que Coulibaly, qui est un peu maladroit."

Malgré Christian Gourcuff, votre effectif est-il donc trop limité pour s'immiscer dans la course à l’Europe ?
"Je pense effectivement que notre effectif est limité. Malgré tout, la Ligue 1 est un championnat assez faible. Derrière le PSG et le petit groupe Marseille, Lyon voire Monaco, il y a une place européenne qui peut être arrachée par n'importe qui. Les effectifs sont très proches. Gourcuff est un coach expérimenté, on a vu ce qu'il a fait avec Lorient. L'Europe peut aussi passer par un parcours en coupe, on peut faire un exploit à la Guingamp. Maintenant, pour l'instant, on doit surtout se relancer et être actifs pendant le mercato hivernal. Pour moi, pour être un candidat à l'Europe, il nous manque un bon attaquant et un bon latéral."

Si on est un peu pessimiste, on peut craindre pour vous un parallèle entre le Toulouse de Sadran et le Nantes de Kita : des années de ventre mou, un projet qui stagne puis, fatalement, un déclin vers la zone de relégation...
"Je vais être un peu dur avec Toulouse, mais à Nantes, on a une ferveur, une grosse pression des supporters sur la famille Kita, qui a d'ailleurs failli vendre l'été dernier. Du coup, beaucoup de supporters se disent qu'on peut espérer une vente dans les prochaines années. Les supporters se reposent beaucoup sur ça. Comme tu l'as dit, ça fait des années qu'on est dans le ventre mou, après une période très compliquée en Ligue 2. On aura beau changer d'entraîneur tous les ans, tant qu'on ne sera pas capables de garder un équilibre dans l'effectif et dans le club, avec toutes les affaires extra-sportives qu'on a connues, on n'avancera pas."

D'un point de vue extérieur, comment juges-tu le TFC? Y a-t-il des joueurs que tu aimerais voir chez vous ?
"En général, on en a l'image d'une équipe de ventre mou, qui ne descend pas mais qui ne joue pas l'Europe. Moi, je pensais que cette saison allait être vraiment positive pour Toulouse, avec un bel effectif. C'est vrai qu'il y a des parallèles à faire avec Nantes, avec deux présidents qui manquent d'ambition, ou qui ont du mal à la mettre en oeuvre. Peut-être aussi que le manque d'ambition à Toulouse se ressent dans le choix des coachs. En tout cas, on se retrouve tous les deux à regarder vers l'arrière chaque saison.
Pour les joueurs, je choisirais William Vainqueur, qui est passé par Nantes. On en garde un très bon souvenir ici. Max-Alain Gradel aussi aurait 100 fois sa place à Nantes. Et j'aime beaucoup Koulouris, que j'ai suivi un peu avant son arrivée à Toulouse et dont on m'a dit du bien."

Comment se passe la saison d'Alban Lafont ?
"C'est compliqué. On sait que c'est un bon gardien mais il est jeune. Je pense que beaucoup l'oublient parce qu'il a commencé tôt en Ligue 1. Il a encore des problèmes de concentration et un jeu au pied trop moyen. Il a fait une erreur contre Brest où il n'a pas couvert son premier poteau. Prendre un but comme ça en Ligue 1, c'est presque une faute professionnelle. Il avait mal commencé puis s'est bien rattrapé en sortant de grosses performances contre Nice et Lyon, et là il connaît à nouveau une baisse de régime. J'avais le souvenir d'un Alban Lafont qui était un peu pareil à Toulouse, assez inconstant. Mais il faut relativiser, se rappeler son âge, sa saison compliquée à la Fiorentina. Il faut lui laisser du temps. Ca reste le futur de l'Equipe de France à mon sens."

Un pronostic pour le match de dimanche et pour le classement final des deux clubs ?
"Pour dimanche, je suis chauvin, je vais dire Nantes. C'est un bon match pour relever la tête. Je dirais 1-0 ou 2-1. Pour le classement final, c'est très compliqué. En tout cas, je ne vois pas les deux équipes descendre avec ces effectifs. Je pense que comme d'habitude, on restera sur du ventre mou."

Nos derniers articles