"Il faudra être patient pour voir éclore Aaron Leya Iseka"

Publié le 05 juillet 2018 à 16:00 par JB

Vendredi dernier, le TFC a officialisé la signature d’Aaron Leya Iseka, attaquant de 20 ans appartenant à Anderlecht, qui avait été prêté à Zulte Waregem la saison passée (9 buts en 32 matchs).

Pour mieux découvrir Leya Iseka, nous avons rencontré Hermes Van Damme, journaliste belge pour le site Walfoot.be.

Comment s’est déroulée la saison de Leya Iseka ?
Après un prêt compliqué à l'OM, Aaron Leya Iseka a décidé d'opter pour un prêt à Zulte Waregem pour se relancer. Et il a vécu une saison en demi-teinte. En début de championnat, il a su se montrer décisif à plusieurs reprises comme en témoignent ses six buts en quelques mois, lui qui n'était pas toujours titulaire. Mais il a dû jouer dans une équipe qui ne tournait pas du tout. En janvier, un autre attaquant, Hamdi Harbaoui, est arrivé et Aaron a beaucoup souffert de cette recrue, car il n'a plus beaucoup, si pas du tout, eu de temps de jeu. La comparaison était difficile tant le Tunisien a brillé (6 buts en 6 matches) et a coïncidé avec la renaissance de Zulte. En playoffs 2, Iseka n’a pas non plus eu le temps de s’exprimer, car Harbaoui a continué à marquer comme il respirait (13 buts en 9 matches !)

Pourquoi a-t-il voulu quitter Anderlecht et la Belgique ?
Aaron Leya Iseka a un beau potentiel, mais il était conscient qu'il n'aurait pas sa place à Anderlecht. Il est étonnant de le voir quitter la Belgique, car il n'a jamais réussi une saison "pleine" dans le championnat belge. Toulouse est un beau défi qui s'offre à lui, mais il est clair que ça ne sera pas facile.

Quelles sont ses qualités ? Ses défauts ?
Aaron est un attaquant rapide qui a un bon sens du but. Il possède également une bonne technique. C'est un garçon qui préfère aller dans la profondeur et qui a besoin d'espace. Il a un style un peu comme son frère, Michy Batshuayi, qui préfère jouer face au but, avec une excellente qualité de finition.
Je ne sais pas comment évolue Toulouse, mais je pense qu'il serait adéquat de le faire jouer avec un autre attaquant, plus en pivot, à ses côtés. Où alors dans un jeu de reconversion rapide où il pourrait avoir des espaces.
En revanche, Iseka n'est pas le meilleur de la tête. Il a besoin de confiance pour pouvoir briller. Chez les jeunes d'Anderlecht, il a marqué beaucoup de buts, car il jouait souvent. Mais s'il ne joue pas, il risque d'en souffrir comme ce fut le cas à l'OM et à Zulte en deuxième partie de saison.

Pensez-vous qu’il puisse réussir à Toulouse ?
Aaron Leya Iseka est encore jeune. Je pense qu'il va devoir se montrer patient, attendre son heure et travailler intensément à l'entraînement pour gagner sa place. Même s'il n'a pas encore prouvé sa valeur au plus haut niveau, je pense qu'il a les qualités pour s'imposer à Toulouse. Il peut réussir des débuts de feu pour prouver à tout le monde et à Toulouse qu'ils ont bien fait de miser sur lui, mais ça peut aussi être dans six mois ou plus s'il ne reçoit pas sa chance. Personnellement, je pense qu'il a les qualités pour réussir en Ligue 1. Mais je le répète, il faudra sans doute être patient avant de le voir éclore.

Nos derniers articles