"Brest - TFC ? Paradoxalement, je vois un match débridé"

Publié le 09 août 2019 à 08:32 par JB

Avant Brest - TFC ce samedi (20h00 sur beIN Sports MAX 5), la rédaction du site LesViolets.Com a rencontré Quentin Guéguen, supporters breton et créateur du podcast Brest On Air.

Comment s'est passée la préparation de Brest ?
Très bien. Tous les voyants sont au vert. La seule petite problématique, c'est que l'effectif n'est pas encore totalement constitué. Il manque encore un défenseur central pour remplacer Anthony Weber, un milieu de terrain et deux attaquants. À part ça, l'entraîneur est pour moi une amélioration et les recrues sont très intéressantes. On connaît Ibrahima Diallo depuis l'année dernière, Romain Perraud a fait une excellente préparation, Denys Bain est arrivé gratuitement et Ludovic Baal est une option solide en tant que remplaçant au poste d'arrière gauche. Il y a un peu plus d'interrogation autour de Samuel Grandsir. Les matchs amicaux se sont bien passés avec quatre victoires et un match nul. Même si ça ne veut pas dire grand-chose, peu de clubs français ont connu ce bilan cet été. On a également inauguré une plaine de jeu de 10 000 m² en surface hybride au centre d'entraînement. On sent que le club a envie de se structurer et de progresser. Pour un supporter, il n'y a rien de plus agréable.

Quelles sont vos qualités ? Vos défauts ?
Je dirais que l'équipe se connaît bien, qu'il y a un état d'esprit positif qui dure depuis l'année dernière. Cet état d'esprit nous a permis de monter et on sent que malgré le changement d'entraîneur, il est resté. Il faut aussi dire que Dall'Oglio arrive dans une certaine continuité de Jean-Marc Furlan, ce qui permet de ne pas avoir une coupure drastique entre les saisons. On a une belle équipe, qui sait jouer au ballon et avec une vraie intelligence dans les choix. On a la chance de ne pas avoir trop à râler quand on va au stade.
Il y aura de l'enthousiasme dans le stade, sur le terrain, même si ça peut aussi se retourner contre nous. Il n'y a pas vraiment d'individualité qui ressort au niveau de la Ligue 1, on manque d'expérience. L'équipe du Stade Brestois, c'est un vrai collectif. Maintenant, il y a aussi de vraies interrogations puisque peu de joueurs ont déjà joué en Ligue 1. Charbonnier a déjà évolué en Ligue 1, mais sans y réussir. On a aussi quelques soucis apparents sur les coups de pied arrêtés défensifs et offensifs. Par ailleurs, le principal point faible sur le terrain semble être notre arrière droit, Gaëtan Belaud, et la perspective d'un duel face à Gradel fait un peu peur.
On sait ce que vaut notre équipe et on pense qu'elle peut réussir en Ligue 1, mais ça ne va pas plus loin que ça.

De qui devra se méfier le TFC ?
Gaëtan Charbonnier apparaît comme l'évidence. 27 buts en Ligue 2 l'an passé, mais la Ligue 1 est un autre morceau. La doublette au milieu de terrain, Haris Belkebla et Ibrahima Diallo, marchait sur la Ligue 2 en fin de saison dernière. Les deux joueurs ont énormément progressé depuis un an, notamment le deuxième. Belkebla a été énorme face à Levante en match amical, mais il va avoir affaire à des clients au milieu face à Toulouse. C'est un vrai test pour lui, et pour eux plus globalement. Très offensif, Romain Perraud apparaît comme un élément très dangereux pour les adversaires. Il a aussi montré qu'il pouvait marquer des buts avec le Paris FC alors, pourquoi pas.

Un mot sur Jessy Pi, pourquoi ne pas l'avoir gardé ?
Je pense que la Ligue 1 est une marche trop haute pour Pi. C'est aussi le joueur de Jean-Marc Furlan et maintenant qu'il est parti, il n'y avait finalement pas d'intérêt de le garder. Il a eu des hauts et des bas l'an passé. Quelques beaux buts (Clermont, Nancy) mais aussi une tendance à tenter des choses compliquées pour faire la passe qui fera la différence. C'est un bon joueur, mais pour moi ça s'arrête là.

Votre sentiment sur le TFC ? Un joueur toulousain que vous aimeriez voir signer chez vous ?
Quand on pense à Toulouse, on pense malheureusement d'abord au Stadium vide. C'est dommage parce qu'il y a sûrement un potentiel. On sait que les gens du sud-ouest peuvent être très passionnés. Avoir le plus gros club de rugby de France ne doit pas aider le TFC. Ceci étant, parvenir à rester en Ligue 1 depuis 16 ans est assez impressionnant pour un club de milieu de tableau. Généralement, il y a parfois une année au moins où ça se casse la gueule comme avec Guingamp l'an passé et il n'y a pas eu ça à Toulouse. En revanche, ça se rapproche lentement et sûrement. L'atmosphère autour du club ne semble pas idéale cette année. Toulouse a ce qu'il faut pour se maintenir. Sur le papier, c'est meilleur que Dijon, Metz ou même Nantes, selon moi. Mais c'est cette ambiance qui pourrait porter préjudice au final. On ne peut pas jouer avec le feu sans se brûler un jour les doigts.
Je suis, depuis son passage au Dinamo Moscou, un admirateur de William Vainqueur. Je trouve qu'il n'aura pas eu une carrière à la hauteur de son talent et ce n'est sûrement pas une signature à Brest qui aurait changé ça. Je ne sais pas si j'aurais aimé les avoir à Brest, car je ne connais pas leur niveau, mais des recrues comme Koulouris et Shoji me plaisent. Des paris de l'étranger qui peuvent rapporter gros si le travail est bien fait en amont. C'est quelque chose qu'on n'a pas encore à Brest, mais on a eu une période avec beaucoup de Yougoslaves dans le passé et ça me plairait de revoir ce genre de diaspora dans l’effectif."

Comment voyez-vous le match de samedi ? Un pronostic ?
J'ai regardé le résumé du match contre Norwich et même si Norwich est une excellente équipe qui se procure beaucoup d'occasions, ce n'était pas le mur défensif côté Toulousain alors je pense qu'il y aura des espaces à utiliser pour les deux équipes. Il y aura une grosse ambiance, une envie de bien faire donc je sens beaucoup d'enthousiasme, beaucoup d'envie d'aller vers l'avant côté brestois qui pourrait se retourner contre nous.
Paradoxalement, et je sais que je suis assez esseulé dans cet avis, je vois pas mal d'occasions et un match débridé. C'est sûrement mon optimisme de voir un bon premier match. Mais voici mon pronostic : une victoire de Brest, 2-1.

Nos derniers articles