"Begraoui est un excellent renard des surfaces mais parfois un peu nonchalant"

Publié le 07 août 2021 à 14:50 par Enzo Portal

Le TFC vient d'accueillir sa quatrième recrue du mercato estival en enrôlant Yanis Begraoui, libre de tout contrat depuis son passage à Auxerre. Avec deux buts inscrits en 152 minutes jouées la saison dernière, le buteur franco-marocain vient donc renforcer l'attaque toulousaine qui avait déjà accueilli quelques semaines plus tôt le Japonais, Ado Onaiwu. Pour mieux connaître son profil, la rédaction du site LesViolets.com a rencontré le compte Actu-AJA, dédié à l'actualité du club bourguignon sur Twitter.

Peux-tu nous présenter en quelques mots le joueur ?

"Yanis Begraoui est âgé de 20 ans. International français en U17 jusqu'à U19. Arrivé à l'AJA en 2017 en provenance de Brétigny."

Quel est son poste de prédilection ? Plutôt en 3-4-3 ou 3-5-2 ?

"Son poste de prédilection c'est avant-centre. Il peut être très intéressant associé à un autre attaquant devant. Je pense que le 3-5-2 lui correspondrait davantage et je n'ai pas souvenir de l'avoir déjà vu jouer sur une aile."

Quelles sont ses qualités ? Ses défauts ?

"Concernant ses qualités, Begraoui est un excellent renard des surfaces doté d'une très bonne finition devant le but. En revanche, il n'a pas un gros physique et peut se montrer un peu nonchalant sur le terrain."

Comment est perçu son départ de l'AJA même s'il était en fin de contrat d'autant plus qu'il vient renforcer un concurrent à la montée ?

"Les supporters sont tristes de l'avoir vu partir car il était très bon chez les jeunes et auraient voulu le voir plus en équipe première. Dans l'ensemble, ils sont contents qu'il ait trouvé un point de chute mais frustrant que ça soit chez un prétendant à la montée."

Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné avec Furlan ? Penses-tu que le TFC soit le bon choix pour lui ?

"Avec le 4-1-4-1 de Furlan et la grosse saison de Le Bihan, c'était compliqué pour lui de faire sa place. Il aurait certainement mérité plus de temps de jeu quand Le Bihan était moins bien mais Jean-Marc Furlan avait certainement ses raisons. Peut-être un manque de maturité dû à sa jeunesse qui ne convenait pas forcément au coach.
Je l'espère pour lui, Toulouse fait partie des gros du championnat et s'il a la confiance du coach, ça peut être bénéfique pour la suite."

Nos derniers articles