TFC 1-1 Nice : J’y étais pour vous

23/04/201721:46

Par Pierre Pambrun,

A l’échauffement, Lafont paraît à la fois concentré et ailleurs. De mon côté, je fais la connaissance des fans d’Issiaga Sylla. Ils arborent une pancarte « votez Sylla ». Plus loin, j’aperçois « votez Dupraz ». La parodie est de circonstance… Côté compo’ c’est du grand classique.

Sur le terrain, les premières incursions sont niçoises, heureusement sans frais. Peu après, Corentin Jean attaque à toute vitesse et sert parfaitement Braithwaite. Contré. Les Indians lancent les chants : « allez, allez, le Téfécé ». On retient de la demi-heure qui suit les très nombreuses interventions décisives de Lafont. Tout d’abord suite à deux bourdes de Diop où il doit sortir. Puis, son poteau le sauve. « Ouh ! », gronde le public. Ensuite, allumé par Le Bihan, il dégage des poings. Sa dernière parade d’une planche salvatrice maintien son équipe à flot avant la pause. Dans cette promenade des visiteurs, j’en oublie le duel perdu par notre Danois face à Cardinale à la 25ème.

Mi-temps. Devant une indéniable supériorité niçoise, je vote Alban Lafont ! Mon jeune voisin acquiesce : « sans lui, on prend une branlée ! ». Dehors, les files d’attentes interminables aux buvettes me sidèrent.

A la reprise, Somalia remplace Bodiger. Cela n’empêche pas Nice de nous gratifier d’un jeu léché, dans les pieds. Jean ne s’en satisfait pas et porte le danger dans la surface adverse. Il récupère un ballon qui ricoche sur Trejo et crucifie le gardien d’un parfait tir croisé. 1-0. Le virage Taton exulte : « Tou-lou-sains ! Tou-lou-sains ! ». La fête ne dure pas car 2 minutes plus tard les Aiglons égalisent. Après un corner joué vite, Eysseric prend le dessus et marque. 1-1. En réponse, Durmaz remplace Jean. Papy désapprouve : « il le sort quand il flambe ! ». Le Suédois se fait pourtant rapidement remarquer avec un missile qui termine sur la transversale. Dans la foulée, c’est Jullien qui trouve le poteau ! Toivonen remplace Delort, fatigué et peu efficace. Le dernier quart d’heure est à sens unique pour les Blancs. Mon aïeul roumègue : « on recule à mort ». Un voisin ajoute : « on perd tous les ballons ». L’arbitre n’arrange pas les choses, car il siffle tout contre nous, donnant ses faveurs à des Azuréens qui tombent comme des mouches. « Qu’ils fassent du ping-pong », s’exclame l’ancien ! Un coup franc rase nos cages et on souffre jusqu’à la délivrance…

Dans une rencontre intense et sous un soleil estival, nos protégés s’en tirent bien. Le nul heureux récompense un excellent Lafont et conforte la 11ème place… en attendant mieux ?

Partager




Calendrier

Match précédent

TFC 1-1 Montpellier (amical)

Classement

Reprise du championnat le 4 août

Prochain match

TFC - Osasuna
Vendredi 28 juillet (amical) à 19h
À Tarbes

Sondage

Êtes-vous satisfait de l'arrivée de Yannick Cahuzac ?

  • Oui
  • Non
  • Ne se prononce pas.