Montpellier 0-1 TFC : et de 3 qui font 40

Publié le 03 avril 2017 à 17:19 par LesViolets

Montpellier 0-1 TFC

Par Pierre Pambrun

Avant même le commencement, monsieur Chapron se fait remarquer en refusant le maillot du Téfécé qui jouera en blanc immaculé… Côté compo, l’équipe est classique. On note cependant l’éviction de Pi et Ninkov, écartés du large groupe initial.

Toulouse démarre sans préchauffage : corner de Trejo, tête de Delort, parade de Pionnier ! Peu après, on retrouve l’Argentin, bien en jambes, pour allumer le gardien qui repousse. Passée cette bonne entame d’une dizaine de minutes, le Téfécé recule. Amian ne voit pas le jour sur son côté tandis que Lafont s’illustre à deux reprises juste avant la demi-heure. En effet, Montpellier accumule incursions et tentatives, heureusement sans conclure. Devant, c’est la traversée du désert pour Delort, oublié de ses partenaires… jusqu’à la dernière minute où il ouvre le score ! 0-1. On apprécie le relais de la tête de Jullien sur un parfait coup franc de Jean.

Mi-temps. Le Sylla montpelliérain avoue prendre un « coup sur la tête » alors qu’Amian Adou confesse : « ça pousse sur mon côté ». Sur Twitter, on trouve que « c’est bien payé ». Pas faux, vu le nombre d’occasions pour notre adversaire.

Au retour des vestiaires, les locaux se montrent toujours aussi entreprenants mais manquent tout autant de conviction. Il faut dépasser l’heure de jeu pour voir les Toulousains se réveiller avec un magnifique une-deux entre Braithwaite et Trejo. Le tir de ce dernier étant contrée, il bénéficie d’un corner qui termine sur une nouvelle tête de Jullien, à côté. Mukiele répond par une grosse frappe qui rase nos montants. Par la suite, les Blancs tentent de jouer en contre mais l’échange entre Delort et Braithwaite termine en eau de boudin. Le Danois a tergiversé et remis trop tard au Sétois, en mauvaise position pour shooter. La fin de rencontre voit les Montpelliérains squatter le camp visiteur, sans toutefois inquiéter réellement notre dernier rempart. Martin tentera bien de doubler la mise mais tantôt sa reprise passera à 10 mètres, tantôt son centre-tir trouvera les bras du goal. Le score en reste là, et ça nous va bien !

Sous les yeux d’un sympathique parcage violet honorant ce derby occitan, Delort savoure une victoire « qui fait du bien dans la tête »… et au compteur car les 40 points symboliques sont atteints ! Pourtant, même si la partie fut relativement vivante, elle se déroula sans grand spectacle et laisse les supporters de la Paillade sur leur faim étant donné la domination de leur équipe.

(photos : RMC, MHSC)

Nos derniers articles