La vraie chronique de François Laforge

29/01/201412:30

Pour ceux qui ont lu "La presque-chronique de François Laforge" écrite par... un supporter de l'OM, voici la réponse de François Laforge, himself.

AUX A AAAAAARMEEEEEEES ….............(et cætera.............)

Mille pardons mon cher Gainsbarre d'emprunter le titre d'une de tes controversées chansons pour en faire l'accroche d'une chronique sur le football qui, je le pense, ne devait pas être ton passe-temps favori.

Mais voilà, l'heure est grave aussi je me permets cette fantaisie.

Que je t'explique vite fait : J'ai fait une boulette, j'ai prêté mon clavier à un ami, marseillais (eh ouais....), et hop, il l'a trempé dans le vitriol, a enfanté un brûlot sur mon club, notre club, à la veille de l'affrontement de dimanche entre nos gentils violets et ses vilains ????? (de quelle couleur déjà, ça change tout le temps ?) et l'a déposé, avec notre « bénédiction » de surcroît sur notre site préféré.
Tu reconnaîtras là notre grandeur d'âme, notre ouverture d'esprit.....

Donc voilà, le Marseillais, on l'invite, il se vautre sur le canapé, met les pieds sur la table basse, te prend le zappeur, change la chaîne et se plaint que la binouze (ou le Coca light en ce qui concerne cet indien, je sais , rien que pour cela, j'aurais dû me méfier....) n'est pas frais, que c'est mieux chez lui et patin couffin.....

Tout ça parce que nous, le jardinage à la Valenciennoise (Tu ne croyais quand même pas Jean-Charles que celle-là elle passerait par pertes et profits, si ?), ben comment dire c'est pas notre truc !

Qu'on aime bien notre petit (très petit même parfois) chez nous, qu'on préfère ça à un pseudo grand qu'on se serait « acheté » ( là les gonzes de la Canebière avec ce verbe ils voient de suite de quoi on parle....) avec des sous qu'on n'aurait pas...

Et qu'on préfère, et de loin , nos « trente (!)» irréductibles fans du virage Brice Taton décentralisés Virage Ouest tandis que le Wembley français se fait un brin de toilette (Te souviens tu, Jean-Charles, qu'il fût un temps pas si lointain où un des chants des virages du Stadium était : « On boit de la bière, on fume le tarpé, on est des supporters, on aime le TéFéCé... » ?) aux hordes de Kékés à chaînette en or, gourmette et 306 Peugeot tunées qui beuglent dans les virages du Vélodrome (sans déconner ce nom....je me demande si je préférerais pas « Stade Jean-Claude Gaudin » si j'étais à votre place tiens...), on y revient « Aux aaaaarmeeees....... ».

Le seul truc de pas mal dans ce club, tu vois, c'est la présidente en chef, parce qu'elle a de jolis cheveux longs , blonds et bien peignés.
Et une jolie allure.
Qu'elle doit sentir bon.
Meilleur en tout cas que tous les « sousous » planqués sur son joli compte helvète.
Mais on voit quand même assez vite qu'elle s'en tamponne du foot.
Et de l'Ohème encore plus.

Et ça, c'est quand même un sacré point commun avec nous.

Alors voilà mon cher Jean-Charles, je vais la faire courte, j'ai un métier, des enfants à élever, dont un qui va avoir 20 ans ce dimanche, ce 2 février là, quand nos gaillards vont débarquer Boulevard Michelet.

20 ans, tu te rends compte, 20 ans de passion pour un seul club, au palmarès déplumé certes, mais qu'on n'échangerait pas contre un seul de vos titres de champion (pourtant celui de 1993 de titre, il est dispo non ?...).

Des maillots de toutes les tailles (avec tout pleins de jolis sponsors) dont le mémorable premier, celui de Julien Cardy (Ça ne te parle pas ?), dédicacé, que le père Noël lui avait déposé au pied du sapin en 2003... débordent de son armoire.

Et c'est beau !

Et comme je ne veux quand même pas te faire pleurer sur mon triste sort (mais tu sais chroniqueur sur AllezTFC.Com, ben ça ne permet pas de faire des folies...), avec la crise, tout ça, comment dire, ça tire un peu.
Pas moyen de faire de folies pécuniaires.
Alors comme cadeau, je lui ai promis une victoire chez vous.

Une victoire comme ça, pour rien, inutile (on ne gagnera rien encore une fois cette saison, on ne descendra pas non plus...) mais qui te rappellera un mémorable 2-2 (doublé de Gignac !) en mai 2009 (J'y étais!) tout aussi inutile pour nous mais qui vous avait coûté un précieux point qui vous aura manqué jusqu'à la fin pour espérer rattraper les banlieusards toulousains à scapulaire.
(Bon ça je te l'accorde, c'est moins bien!).

Voilà, mon bon ami Jean-Charles, bon match à toi quand même.

Mais si tu t'avises à récidiver, à te payer à nouveau notre bobinette, ....... je te préviens je t'aurais prévenu, dans la prochaine chronique, je publie ton adresse.

François Laforge.

Barcelone, le 28 Janvier 2014.

Lire aussi

28/01/2014 - La presque-chronique de François Laforge

Partager




Calendrier

Match précédent

Dijon 0-0 TFC

Classement

Le TFC termine :
13ème

Prochain match

La saison prochaine...

Sondage

Loïs Diony, une bonne idée pour le TFC ?

  • Oui, il faut absolument le recruter
  • Oui, mais il est trop cher...
  • Non, on peut trouver meilleur et moins cher
  • Ne se prononce pas.