La chronique de François Laforge

08/04/201721:25

François Laforge, grand passionné de sport, a pratiqué le football pendant plus de 20 ans. Il a collaboré à la réalisation de nombreux ouvrages sportifs.

Amoureux et supporter du TFC, il nous fait l'honneur d'être chroniqueur pour LesViolets.Com depuis 2008. Régulièrement, il vous donne son avis sur l'actualité du club, sur ses tensions, ses remous mais aussi ses joies et ses moments forts. Voici sa nouvelle chronique, piquante, pour les 80 ans du club.

80 ANS (OU PRESQUE) ET TOUTES SES DENTS

"Nul n'est besoin de revenir sur l'arithmétique assez complexe et très toulousaine qui veut qu'en venant au monde officiellement en 1970 on devienne octogénaire en 2017(!), non pas besoin, réjouissons nous surtout que notre club soit encore bien vert et fringuant malgré son âge, soit disant, canonique !

Oui, réjouissons nous qu'en ce dimanche annoncé printanier nous puissions faire partie des 33 150 chanceux (pas un siège vide , hein, pas de blague(!)) conviés à souffler les "80" (ou 47, ou 65 ou ... , à force on s'y perd) bougies de notre club de toujours.

Un adversaire prestigieux, ou plus précisément qui l'a été et aspire à le redevenir, des ribambelles d'anciens téfécistes accourus de la planète entière pour l'occasion, un stade magnifique et chauffé à blanc par une campagne de pub efficace, voilà les ingrédients d'un bon moment de sport est-il permis de penser?
N'est-ce pas?

Sauf que cela ressemble quand même bien plus à un gros coup marketing qu'à un anniversaire historique cette affaire, n'en déplaise à bon nombre de supporters de notre cher Téfécé.
Nonobstant la ribambelle de nouveautés dégainées pour l'occasion : Maillot collector (à 80 euros la pépite, ça fait quand même chérot de la maille, non?), un nouveau logo spécialement crée pour l'occasion et même, oui, vous ne rêvez pas, une pelouse au Stadium (si, si...),tondue de surcroît de manière à dessiner quelques complexes arabesques, on a quand même un peu de mal à adhérer complètement à l'affaire.

Bon, soyons clairs, on ne va pas faire notre mauvaise tête.
Notre empêcheur de fêter en rond.
Le grincheux de service.
Le roi du contre-pied.

Mais à tous ces flonflons, ces congratulations consanguines, on aurait, et de loin, préféré un bon vieux match à enjeu comme le potentiel réel de cette équipe l'aurait permis, soyons en persuadé !
Un vrai match de pré-Money Time, les yeux rivés sur les places européennes.

Faute de quoi nous sommes instamment conviés à un match de gala, sans véritable enjeu, bien que du coach aux joueurs, tous s'échinent avec méthode chaque fin de semaine à nous persuader du contraire.
Sauf que l'arithmétique, nous, voyez vous, on n'a pas trop de problème avec.
Et que l'on sait bien qu'il n'y a désormais plus grand chose à gagner ou à perdre pour notre cher Tef cette saison.

C'est tant mieux, bien sûr de ne pas connaître à nouveau les affres de la peur de la relégation de l'an passé.
Mais ça manque quand même singulièrement de piquant...

Alors oui, nous serons demain dans les travées de notre cher Stadium.
Oui nous pousserons derrière nos couleurs.
Oui nous reverrons avec plaisir les figures historiques du Téfécé , nous nous remémorerons avec délectation les exploits du passé.
Mais en espérant surtout, à terme, un vrai avenir pour notre Club.
Voire, soyons fous, un palmarès.
Chiche?
En attendant, joyeux anniversaire quand même !"

François Laforge
Toulouse, le 8 avril 2017

Partager




Calendrier

Match précédent

TFC 1-1 Montpellier (amical)

Classement

Reprise du championnat le 4 août

Prochain match

TFC - Osasuna
Vendredi 28 juillet (amical) à 19h
À Tarbes

Sondage

Êtes-vous satisfait de l'arrivée de Yannick Cahuzac ?

  • Oui
  • Non
  • Ne se prononce pas.