Jeu Dur(ex) : "On connaît le sketch au Stadium !"

20/08/201410:15

C'est une nouveauté cette saison sur LesViolets.Com, Pantxi Durex a rejoint notre équipe de chroniqueurs. Les plus habitués à Twitter le connaissent forcément, les autres vont l'adorer : Pantxi Durex fait le buzz sur ce réseau social depuis quelques mois. Ce compte humoristique s'inspire de notre éternel Pantxi Sirieix. Et voici sa deuxième chronique :

"Deux matchs hauts en couleurs ont lancé la saison violette. Une guignolade défensive à Nice, un match globalement maîtrisé face aux Gones, on ne risque visiblement pas de s’ennuyer cette année ! Mais il y a une constante qui, au-delà de toutes les réjouissances possibles, laisse un goût amer. Pourquoi est-ce que l’équipe arrête de jouer en menant au score putaing cong ?

Face à Lyon cela a été très net ! La défense Umtiti-Koné a pris la totale en début de match, sans parler des latéraux qui se sont fait croquer par les nombreux débordements des mobylettes Akpa-Akpro et Matheus. Tous les enchaînements toulousains rentraient, le Titanic aulassien s’enfonçant chaque minute un peu plus dans le grotesque, les nombreuses absences y étant sûrement pour quelque chose. Une première mi-temps de rêve pour les Violets ! Et puis l’heure du coup de sifflet fatidique arriva. Monsieur Varela venait sans le savoir de mettre un terme aux ambitions de jeu du Téf’ ! D’une équipe parfaitement dominatrice, nous passions à une sorte de bloc assez craintif, à moitié compact mais qui avait une mission sacrée : conserver sa victoire durant les quarante cinq dernières minutes…

Cette observation aurait pu être expliquée par le début de saison et donc par des organismes encore loin d’être en top physiquement, si et seulement si… cela ne faisait pas des années que l’on voyait cette frilosité soudainement acquise en situation d’avantage. Pourtant ce ne sont pas quinze malheureuses petites minutes au vestiaire qui peuvent transformer subitement la mentalité de onze bonhommes quand même ? Ce ne sont pas non plus les changements tactiques lyonnais qui en sont la cause, puisque nos gars n’ont pas attendu cette rencontre pour être atteints de ce syndrome. Alors qu’est-ce ? Le grand Didot a parlé d’un « problème tactique » non résolu lors de la seconde mi-temps. Si c’est le cas, ce problème s’est transvasé du 4-5-1 au 3-5-2, ce qui semble assez étonnant. Maître Jammes, créateur de votre site préféré, a lui récemment évoqué les maux de mots de l’équipe. Une théorie intéressante puisque cette façon de se replier devant les cages ne date pas d’hier… Un vieux reste de l’approche prudente qu’avait notre Coach au début de sa carrière de Numéro Uno et qui s’accroche comme un morbak ? Possible ! Quoiqu’il en soit il faudrait quand même que ça finisse par changer un jour, parce que le scénario du 2-0 passant au 2-1... ça fait peur et parfois ça fait même mal au derrière en fin de match. On connaît le sketch au Stadium !

Mais restons positifs, la fessée mise aux Lyonnais dans le jeu était tout-de-même jouissante. Et surtout quand on a vu Piquionne ou Sinama-Pongolle jouer avec le coq sur le poitrail, pourquoi pas un petit Wissam bien connu sur les berges de la Garonne, lui l’héritier des Moreira ou autres Gignac ? Sans se relâcher à la mi-temps cette fois-ci Wiwi, ce sera impeccable.

Pantxi Durex."


Retrouvez Pantxi Durex sur Twitter en cliquant ici.

Lire aussi

06/08/2014 - Pantxi Durex rejoint LesViolets.Com !

14/08/2014 - Le TFC souffre-t-il de maux de mots ?

Partager




Calendrier

Match précédent

TFC 1-1 Montpellier (amical)

Classement

Reprise du championnat le 4 août

Prochain match

TFC - Osasuna
Vendredi 28 juillet (amical) à 19h
À Tarbes

Sondage

Êtes-vous satisfait de l'arrivée de Yannick Cahuzac ?

  • Oui
  • Non
  • Ne se prononce pas.