Dupraz : "On s'est fait peur"

Publié le 13 août 2017 à 11:51 par Rédac

Découvrez la conférence de presse de Pascal Dupraz après TFC - Montpellier (1-0).

Pascal, quelle est votre réaction après cette victoire ?
"On se devait de l'emporter face à une équipe de la même catégorie de nous. La saison précédente, on avait du mal contre ces équipes, ça se joue à peu. On marque dans un de nos temps forts. Puis on a un manque de discernement. On s'est fait peur quelques fois. Nous avons laissé notre adversaire espérer. Notre deuxième acte était moins bon, il faut le reconnaître."

Vous avez enfin réussi un penalty !
"Sur cette rencontre, les tireurs étaient Jimmy et Ola. Comme je suis un peu vieux jeu, je ne suis pas fan d'un joueur tirant le penalty après avoir subi la faute..."

Un mot sur la première de Cahuzac ?
"Il a fait un bon match, même s'il est un peu court physiquement. On aimerait désormais le considérer sur ses qualités de footballeur."

Le duo Amian - Jullien a été impressionnant...
"Kelvin est un vrai top-joueur, pouvant évoluer dans l'axe et sur les deux côtés. Il est lucide et a envie d'apprendre. Il fait partie de cette jeunesse qui aime son club. Christopher, lui, a progressé depuis son arrivée ici. Il n'y a pas de secret, lorsqu'on accepte de recevoir des consignes, qu'on agit de manière professionnelle, on progresse."

Pourquoi avoir mis Corentin Jean remplaçant ?
"Il méritait de débuter. Mais dans ce groupe, personne n'est titulaire et personne n'est remplaçant. Je veux impliquer l'ensemble de l'effectif. C'est peut-être la solution pour éviter le coup de mou de la fin de saison dernière."

C'est aussi le retour de la mauvaise pelouse...
"Les trois mois de répit lui ont fait du mal. J'ai du mal à piger pourquoi le terrain est si catastrophique. C'est difficile de jouer sur une pelouse inégale à ce point, où l'herbe se dérobe. Cette ville mérite une pelouse meilleure. Bientôt l'équipe de France va jouer à Toulouse, j'espère qu'elle sera meilleure (le 3 septembre, ndlr). Désolé pour Monsieur le maire, mais la pelouse est catastrophique. C'est difficile de faire du spectacle."

Nos derniers articles