Caen 1-0 TFC : J’y étais pour vous

02/10/201610:00

C’est avec un capital confiance gonflé à bloc que les Téfécistes ont atterri ce samedi en Basse-Normandie, pour y défier le SM Caen à D’Ornano. Forte de sa mémorable victoire 2-0 contre le PSG, la bande de « sales gamins » de Pascal Dupraz espère bien enchaîner face à des Caennais en plein doute. Les Normands n’ont plus connu le goût de la victoire depuis un mois, et paraissent être une victime idéale pour le retour de Martin Braithwaite. Mais ce qu’on ne vous dit pas, c’est que le Danois est revenu avec son costume de ramasseur de raisins…

Le ton de la rencontre est donné dès la première minute : sur une superbe ouverture de Trejo, Martin se présente seul face à Vercoutre, dans une position presque idéale aux 20 mètres. Pourquoi presque idéale ? Parce que le buteur des Violets oublie de s’ouvrir l’angle, ce qui le contraint à ouvrir son pied pour chercher le ras du poteau… et finalement trouver le panneau publicitaire présent à côté du but. On en reste donc à 0-0. Le supporter toulousain a à peine eu le temps de s’installer dans son match qu’il est déjà frustré. Et les 40 minutes qui suivent ne sont pas source de consolation : le placement d’Oscar Trejo est hasardeux, tandis que la paire Blin-Bodiger alterne passes en retrait et longs ballons pour personne. Sur les côtés, Jimmy Durmaz et Issiaga Sylla ont permuté, mais cela ne s’avère guère efficace. On notera tout de même quelques bons débordements de l’international suédois. En face, les Caennais se montrent dangereux uniquement sur CPA, bien aidés par une défense toulousaine maladroite dans ses interventions. L’acte II des vendanges de Braithwaite aura lieu juste avant la pause. A la suite d’un joli une-deux avec Sylla, le Danois manque a nouveau son face-à-face avec le portier adverse.

Au retour des vestiaires, la physionomie est quasiment la même. Titularisé au poste de latéral droit, Clément Michelin, insolent de maturité pour ses 19 ans, continue d’écoeurer les attaquants malherbistes, tout en multipliant les centres lorsque l’opportunité se présente. Il faut attendre la 62ème minute pour assister à l’occasion toulousaine la plus nette de la partie. Bien lancé par Trejo, Sylla déborde côté droit, centre pour Braithwaite qui remet en une touche à Durmaz… L’action est magnifique, et on voit déjà la praline de la recrue toulousaine transpercer la lucarne de Vercoutre, mais c’était sans compter sur une barre transversale capricieuse.

Et comme un coup du sort ne vient jamais seul, les locaux obtiennent presque dans la foulée un penalty très contestable pour une « main » de Moubandje. Alors, y a-t-il extension de la surface du corps ? Oui, légère. Mais celle-ci est-elle intentionnelle ? Non, au contraire le latéral gauche du Tèf fait tout pour rabattre sa main dans le dos. Et, au-delà de ça, les Caennais dominaient-ils outrageusement la rencontre au point de mériter un pénalty ? Absolument pas. Une succession d’idées visiblement un peu trop poussée pour le cerveau de M. Bastien - l’homme au sifflet - qui n’hésite pas une seconde et désigne le point blanc. Pompon sur la Garonne, c’est Ivan Santini, alias « l’Aleksandar Pesic du Calvados », qui exécute la sentence d’une panenka. Sans jouer au football, les Rouges et Bleus réussissent l’exploit de mener au score, comme souvent (les 5 derniers buts de Caen face au TFC ont été inscrits sur coups de pied arrêtés).

Les rentrées d’Odsonne Edouard et Ola Toivonen ne changeront hélas rien au cours du match. En panne d’inspiration, les Violets n’auront pas d’occasion franche d’égaliser et seront même proches d’encaisser un deuxième but, sur des initiatives de Sané et Féret. 1-0, score final.

Que retenir de ces 90 minutes ? Pas grand chose, si ce n’est que nos Pitchouns ont raté le coche dans un match à leur portée. En manque de réalisme lorsque le score était nul et vierge, ils ont ensuite enchaîné les mauvais choix au fur et à mesure que la rencontre avançait. Alors, simple accident de parcours ou début d’un essoufflement ? Réponse après la trêve internationale, face à l’ogre monégasque.

Boris Daube

Partager




Calendrier

Match précédent

TFC 1-1 Nice

Classement

Le TFC est :
11ème

Prochain match

Monaco - TFC
Samedi 29 avril à 17h
Canal+ Sport / France Bleu Toulouse

Sondage

Voulez-vous vendre Ola Toivonen ?

  • Oui, mais contre une somme d'argent
  • Oui, même gratuitement
  • Non, il faut le conserver la saison prochaine
  • Ne se prononce pas.