À la découverte de Jakob Johansson

Publié le 08 août 2017 à 00:00 par JB

Vous l'avez appris la semaine dernière sur LesViolets.Com, le TFC est en contact avec l'AEK Athènes pour recruter Jakob Johansson. Pour mieux connaître le milieu de terrain suédois, nous avons rencontré un supporter de l'AEK, Zafiris. Interview.

Quels sont les échos de la presse grecque sur Jakob Johansson ?
"Ici, on parle beaucoup de ce possible transfert au TFC. Il se dit qu'en-dessous de trois millions d'euros, il ne sera pas vendu, d'autant que l'AEK souhaite le faire prolonger depuis six mois. Une réunion finale avec l'agent du joueur est programmé cette semaine. Soit il prolonge, soit il part si Toulouse met l'argent. Sinon, je pense que l'AEK sera capable de le garder toute la saison, quitte à ce qu'il parte gratuitement dans un an."

Quel est son statut à l'AEK Athènes ?
"Depuis trois ans, Johansson est un joueur majeur de notre équipe. Il forme un incroyable duo avec André Simões au milieu de terrain. Lorsque Gustavo Poyet était notre entraîneur, il a inscrit 7 buts (saison 2015-2016 ndlr). Depuis 2016 et l'arrivée de Jiménez, Jakob évolue plutôt milieu récupérateur."

Quelles sont ses qualités ?
"C'est un véritable milieu de terrain "box to box." Il est également très bon à la récupération. Il sait frapper de loin. Je tiens également à souligner qu'en trois ans chez nous, il n'a jamais reçu de carton rouge et n'a eu aucune blessure sérieuse. Il doit désormais progresser dans son jeu de passes. C'est un joueur qui a plus de qualités pour défendre que pour attaquer. Je pense qu'il a besoin d'un maestro à côté de lui pour distribuer le ballon aux attaquants."

Penses-tu que Johansson puisse réussir en Ligue 1 ?
"Il est le joueur le plus constant de l'AEK Athènes depuis trois ans. Il progresse encore et toujours. Quand il est arrivé, nous étions en deuxième division du championnat grec. Aujourd'hui, Johansson est international suédois. Je pense qu'il a les qualités pour réussir en France. Ici en Grèce, on voit clairement qu'il est au-dessus du lot. Il l'a d'ailleurs confirmé avec sa performance contre la France en juin (2-1). C'est un travailleurs acharné et il est très humble."

Nos derniers articles